21 problèmes que seules les anciennes cheerleaders comprendront

14. À chaque fois que tu vois un message de « X équipe recrute », tu y penses 2 fois... Ou plutôt 8.
Cheffe de division, Narcity Québec
21 problèmes que seules les anciennes cheerleaders comprendront

Être cheerleader, c'est pire qu'un emploi temps plein: 2 à 3 pratiques semaines, entrainements de tumbling, aller au gym par-dessus ça... et ce, sans compter les pratiques supplémentaires, activités d'équipe et camps de chorégraphie. Bref, tu passes plus souvent de temps au gym qu'avec ton chum.

Dans le monde du cheer, on dit à la blague qu'on est en couple avec le cheer. Pis c'est pas mal ça, sauf que ton couple te coûte cher en tabarnouche. Bref, t'es en couple avec une poule de luxe.

Il vient donc un moment où tu dois prendre ta retraite. Blessure, manque de fonds, études, emploi stable : toutes les raisons sont bonnes, mais jamais assez. Quand on se retraite du cheer il y a plusieurs étapes:

La première c'est la fausse retraite. L'étape où tu dis que tu arrêtes, mais tu finis par revenir aux sélections. La deuxième, c'est la semi-retraite. Quand tu ne reviens pas aux sélections, mais que pour X raisons ( elles sont toutes bonnes), tu reviens pendant la saison, ou l'année d'après. Puis, finalement, la vraie retraite. Celle qui fait mal. C'est d'elle dont je vous parle. Celle qui est pire qu'une peine d'amour.

Voici donc les problèmes auxquels seulement vous, les ex-cheers qui ont pris leur courage à deux mains, font face:

 1. T'as beaucoup trop de linges de cheer, mais tu refuses de t'en séparer.

Tsé une fois par année, au moment des impôts tu vois tout le monde écrire « Je ne comprends pas où est passé tout cet argent » sur Facebook... Toi tu ouvres ton tiroir à Nike pros pi tu le sais en titi.

2. Tu regardes des vidéos de tes plus beaux HIT et tu brailles.

[embed]http://imgur.com/a/3K4HX[/embed]

T'as autant de plaisir à stalker les vidéos de fails sur ton ancien groupe d'équipe Facebook.

Crédit gif - Giphy

3. Tu réalises à ta grande tristesse que tu n'es plus aussi flexible qu'avant.

[embed]http://imgur.com/a/NRRW4[/embed]

Non, tu ne peux plus te raser avec la jambe dans les airs.

Crédit gif - Giphy

4. Toutes les parties de ton corps craquent quand tu te lèves d'une chaise.

Ou quand tu bouges, tout simplement.

5. T'as envie de te mettre en boule et pleurer quand tu vois les posts de la Worlds week.

[embed]http://imgur.com/a/THidi[/embed]

Mais tu manges une poutine en riant de la Worlds diet.

Crédit gif - Giphy

6. ... Sans parler de la semaine où les résultats de tryouts sortent et tu vois des «FAW» «DWT» ou «MAW» s'ajouter aux noms de tes amis Facebook.

... Just kill me now.

7. Ça fait un an que tu ne cheers plus et t'es encore ruinée de ta dernière saison.

[embed]http://imgur.com/a/nfozf[/embed]

C'est pas mal ça.

Crédit gif - Giphy

8. T'as pris 15 livres...

Pis c'est pas du muscle.

9. Chaque fois que tu vois un nouveau vidéo de stunt vraiment bad ass tu dois le partager.

Et tu tag tes amies en sachant très bien que vous aurez jamais le même temps libre pour aller à un open gym ensemble.

10. Le seul autre type d'entrainement qui attire ton attention est le crossfit, parce que selon toi faire du sport = suer comme une p*te.

[embed]http://imgur.com/a/HGleI[/embed]

Trop de reps + pas assez de pauses = Ton lifestyle.

Crédit gif: Giphy

11. Tu te considères encore comme une cheer.

Sans la shape mettons.

 12. Quand tu entends une chanson qui était dans ton mix à la radio, tu commences à chanter les voice overs par-dessus... et pour toi c'est normal.

[embed]http://imgur.com/a/uq6CR[/embed]

Ou le mix de Senior Elite. Hit me baby one more time...One more time we're X-ing you OUT!

Crédit gif - Giphy

13. Tu sais pas trop quoi faire avec tes 1001 boucles.

My precious. T'en as pour des centaines de dollars.

14. À chaque fois que tu vois un message de « X équipe recrute », tu y penses 2 fois...

[embed]http://imgur.com/1qNzOf5[/embed]

...Ou plutôt 8, en fait.

Crédit gif - Giphy

15. Dans une soirée arrosée, tu as toujours la bonne idée d'essayer de faire ta gym pour voir si « elle rentre » encore.

Nop.

16. Tu te surprends à commenter des  « Je m'ennuie » sous des vieilles photos/ vieux vidéos

[embed]http://imgur.com/a/kvOy1[/embed]

Même des compés où tu te rappelles avoir voulu kicker tout le monde dans la face parce que la distribution des bids ne te faisait pas plaisir.

Crédit gif - Giphy

17. Ta réaction quand quelqu'un te demande si tu fais encore du cheer.

18. Tu portes encore des Nike pros sous tes jupes.

Pis tu vends le reste sur Spotted Cheer Qc.

19. Tu sais pas trop comment occuper tous ces temps libres.

[embed]http://imgur.com/a/YOWjd[/embed]

T'es juste une larve.

Crédit gif: Giphy

20. T'arrives pas à trouver des amis aussi étranges que toi.

Pourquoi c'est pas normal d'étudier avec une jambe dans les airs?

21. T'as plus d'excuses pour être en joggings 24 sur 24.

[embed]http://imgur.com/a/2d28q[/embed]

Ou mettre des bas dans tes gougounes Nike.

Crédit gif - Giphy

Au final, tu es tout de même vraiment excité d'avoir une vie sociale pour la première fois de ta vie.

Il semblerait que le gardien de but québécois Marc-André Fleury n'ait pas dit son dernier mot dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Tout porte à croire que le meilleur gardien de but de la LNH en 2020-2021 ait signalé à sa nouvelle équipe qu'il allait participer à la prochaine saison.

Après sa transaction controversée aux Blackhawks de Chicago le 27 juillet dernier, Allan Walsh, l'agent de Fleury, a laissé savoir que celui-ci reconsidérait sérieusement son futur dans le monde du hockey. Fleury aurait appris qu'il avait été transigé sur Twitter dans ce qui a été décrit comme un manque de respect total par des amateurs de hockey.

Continuer à lire Show less

26 choses que seules les cheerleaders des années 2000 vont comprendre

6. Faire des 2 et demi à 13 ans dans le gazon.

Le cheerleading compétitif est un sport qui évolue à une vitesse incroyable. Alors qu’au Québec on peut se vanter de commencer à avoir un niveau similaire à celui des américains grâce à Flyers et Pirates qui ont marqué l’histoire au championnat du monde 2017, on peut aussi se rappeler qu’il y a certaines années, ces associations n’existaient même pas. L’époque où tous les fondateurs d’associations faisaient du cheerleading niveau 6 dans la même équipe n’est pas si loin, et c’est là qu’on remonte : le début des années 2000.

À lire aussi :

Continuer à lire Show less

Le fameux film Bring It On (Le tout pour le tout) nous a fait rêver étant jeune fille. Tout le monde connaissait le fameux slogan commençant par : « Je suis sexy et charmante... » 

- À lire également: 21 choses que tu dois absolument savoir avant de fréquenter une cheerleader

Continuer à lire Show less

15 pensées que tous les cheerleaders ont avant une compétition

10. Dear Cheer God, faites que je ne meurs pas sur le mat.

Le cheerleading, ce n’est pas simplement un sport ; c’est un univers en soi. Un jour, on a demandé à ma collègue comment c’était possible de s’entraîner pendant 8 mois pour une routine de 2 minutes et 30 secondes, et réussir à tomber quand même, parfois. J’ai trouvé ça absurde comme question, mais c’est vrai que quand tu ne fais pas partie de ce monde, c'est difficile à comprendre.

Continuer à lire Show less