Connexion
4 nouvelles agressions armées ont eu lieu à Montréal ce week-end et voici quoi savoir

Bien que la majorité de la population soit en congé les fins de semaine, la criminalité, elle, ne prend pas de pause. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) peut en témoigner, puisqu'il a été appelé sur au moins quatre scènes de crime impliquant des agressions armées en deux jours.

Que ce soit par arme blanche ou par arme à feu, les policiers et policières n'ont pas chômé ce week-end du 10 au 12 septembre, alors que des crimes ont eu lieu d'un bout à l'autre de la région métropolitaine.

Vers minuit, vendredi soir, le propriétaire d'un restaurant indien de la rue Jean-Talon aurait contacté le SPVM après que des coups de feu aient été tirés dans la vitrine avant de son commerce, comme le rapporte le Journal de Montréal. Aucun.e blessé.e n'a été rapporté.e.

Quelques heures plus tard, vers 6 h, une résidence de Dollard-des-Ormeaux a encore été la cible de tirs par balles, et ce, pour une deuxième fois en deux semaines, selon ce que stipule TVA Nouvelles. Aucune personne n'a été atteinte par les projectiles, mais une femme de 69 ans a été transportée à l'hôpital pour traiter un choc nerveux.

Dans l'arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, trois personnes ont été poignardées dimanche après-midi. Deux des trois victimes sont hors de danger et un suspect a été arrêté. Selon les dernières nouvelles, le tout serait survenu dans un contexte conjugal.

Le dernier événement a eu lieu dimanche en soirée dans le secteur d'Ahuntsic-Cartierville, où le SPVM a été appelé pour une tentative de meurtre à l'endroit d'un homme de 32 ans connu des policier.ères. Il aurait été atteint d'au moins un projectile au bas du corps.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

9 personnes ont été renversées par une voiture devant un bureau de vote hier à Montréal

Un enfant de cinq ans et une dame de 77 ans font partie des blessés.

Nombreux.ses sont les Québécois.es a avoir fait la file, ce 20 septembre, pour voter aux élections fédérales. Malheureusement, cette activité citoyenne a mal viré pour certaines personnes qui attendaient patiemment devant un des bureaux de vote de l'agglomération de Montréal.

« Vers 17 h, lundi, une femme de 51 ans se dirigeait vers le stationnement d'un bureau de vote de la rue Sunshine à Dollard-des-Ormeaux et a fini par perdre le contrôle de sa voiture. Alors que sa voiture commençait à accélérer, elle a fini par heurter neuf personnes qui faisaient la queue », a indiqué à Narcity, Manuel Couture, porte-parole du Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Un homme de 23 ans tué au centre-ville et c'est le 21e homicide de l'année à Montréal

« Il y a trois à quatre suspects qui ont pris la fuite à pied. »

Un énième incident dramatique s'est déroulé dans la métropole cette nuit du 18 septembre. Un homme de 23 ans a été tué au centre-ville de Montréal suite à une altercation et c'est le 21e homicide de l'année.

« L'événement est survenu cette nuit, à 1 h 45, sur la rue Sherbrooke près de l'intersection Mansfield dans l'arrondissement Ville-Marie », a indiqué Véronique Dubuc, porte-parole au Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Ce mardi 14 septembre a commencé de manière assez agitée pour certain.es étudiant.es, alors qu'un colis suspect a été découvert sur le campus de l'Université McGill, à Montréal, en début de matinée, obligeant l'évacuation de plusieurs pavillons du centre-ville.

C'est du moins ce qu'a confirmé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui a reçu un appel vers 7 h 30 et a été appelé sur les lieux. L'objet a été localisé dès leur arrivée et un périmètre de sécurité a rapidement été établi.

Continuer à lire Show less

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less