Ce n'est pas toujours facile d'être un intellectuel dans le monde dans lequel on vit... Disons qu'il est facile de se sentir incompris. Ton ami intello en sait quelque chose! Combien de fois il a eu l'air d'un alien au sein d'un groupe?! Heureusement que tu le connais.

Des fois, tu en as long à expliquer à ceux qui ne comprennent pas sa mentalité particulière. Démêlons tout ça ensemble et qui sait, peut-être que lui aussi en rira!

1. Il ne va jamais voir de films hollywoodiens. Jamais! Ces films ne sont pas du cinéma!

Pour lui, voir un pur divertissement comme un film hollywoodien, c'est une véritable perte de temps. En fait, ce n'est même pas un divertissement pour lui, puisque c'est ennuyeux et prévisible de regarder un film dont le scénario suit une recette vieille comme le monde, soit : Que veut le personnage principal? Qui lui met des bâtons dans les roues? Comment va-t-il surmonter les obstacles insurmontables qui se dressent sur son chemin? Ton ami est plutôt abonné au Beaubien ou au Cinéma du Parc... et il y va seul plus souvent qu'autrement ou avec un ou deux amis cinéphiles.

2. Il lit plusieurs centaines de pages par jour au lieu de socialiser...

Tu lui téléphones pour sortir et, plus souvent qu'autrement, il va décliner ton offre. Pourquoi? Parce qu'il a un livre à terminer. Ses livres passent avant ses amis, la plupart du temps. En fait, il n'est juste pas quelqu'un de groupe. Heureusement, tu le connais et tu sais que ce n'est pas dirigé contre toi!

3. ... et les livres qu'il lit ne sont pas ceux qu'on trouve en quantité industrielle au Costco

Quand tu lui parles de la tonne de livres qu'on retrouve au Costco, il se met à rire, comme si tu venais de lui dire une bonne blague. Puis il t'explique que lire Fifty Shades of Grey, un roman policier suédois médiocre, Mary Higgins Clark ou encore le dernier Janette Bertrand, ce n'est pas dans ses plans, du moins pas dans les cinquante prochaines années. En fait, les livres qu'il passe son temps à lire ne seront jamais en vente au Costco, à moins d'une révolution.

4. Quand il est saoul, il va parler politique ou philosopher sur le sens de la vie

Ton ami est loin de détester boire... Un intellectuel qui boit, c'est plutôt drôle (ou assommant) à voir! Tu as déjà passé une soirée avec lui et ses amis intellos à boire du vin, et les esprits s'échauffaient! Tu ne pouvais juste pas placer un mot! Quel que soit le sujet, les opinions étaient tranchées et les couteaux volaient bas!

5. Il n'a pas la télévision chez lui. La télévision, c'est pour les cons

Ça a le mérite d'être clair! Quand tu remets en question cette affirmation, il te demande ce qu'il gagnerait à avoir le câble. Qu'est-ce qu'il pourrait bien regarder? Des jeux télévisés? Star Acaniaiserie? Un téléroman avec décors en carton intitulé L'amour à 55 ans? Il te demande si tu as des suggestions. Tu ris en lui répondant que non, tu regardes tout ce qui a besoin d'être regardé en ligne, sur Netflix. Fin de la discussion.

6. Ses blagues sont beaucoup trop intelligentes et subtiles

Quand il se trouve dans un groupe qui n'est pas composé d'intellos comme lui, il devient comme un animal rare dans un zoo. Il suit attentivement la conversation qui parle de la pluie et du beau temps ou des gens et essaie quelquefois de lancer quelques blagues bien songées. Mais personne n'y fait attention, car personne ne les comprend! Tu as alors pitié de lui et tu te forces à sourire.

7. Il est pas mal blasé et cynique : l'humanité le désespère.

Il est difficile de trouver plus misanthrope que lui... Il n'aime pas les gens en général, à part ses amis les plus proches et quelques gens pour qui il a le plus grand respect. En fait, ce n'est pas qu'il déteste tout le monde, mais plutôt qu'il est allergique à la bêtise humaine et à l'ignorance.

8. Quand il va voir un match de hockey c'est pour observer la faune qui l'entoure...

Tu as gagné une paire de billets pour assister à un match du Canadien... et tu as eu l'idée de génie d'inviter ton ami intellectuel! Il se montrera d'abord très heureux de ton invitation. Par contre, une fois sur place, il regardera le match cinq minutes, avant de se payer la tête des gens qui l'entourent, que ce soit ceux qui s'excitent un peu trop contre l'issue du match ou encore ceux qui se bourrent la face de mais soufflé ou qui ingurgitent une certaine bière excessivement chère et de mauvaise qualité.