Samedi dernier, les Pétroliers de Saint-Jérôme ont affronté les Marquis de Jonquière, deux équipes de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), lors d'une partie enflammée à l'aréna de Saint-Jérôme. La situation a dégénéré alors que les partisans dans les estrades ont lancé des insultes violentes et racistes à l'égard du défenseur de l'équipe de Jonquière, Jonathan-Ismaël Diaby. 

À lire aussi: La SAAQ se mêle de la rivalité entre deux équipes de la LHJMQ sur Twitter et c'est hilarant

Les partisans ont d'abord commencé à injurier le joueur qui était sur le banc de punition et ensuite ils s'en sont pris à la famille de celui-ci qui assistait à la partie. Le père de Jonathan-Ismaël a été impliqué dans une altercation avec de nombreuses personnes et sa copine « s'est fait prendre le bras », a-t-il confié en entrevue à Radio-Canada. Craignant pour leur sécurité, Jonathan-Ismaël et sa famille ont dû quitter l'aréna. 

Via RDI-Capture d'écran

Via RDI-Capture d'écran

Cette situation déplorable a pris une ampleur considérable et les organisations dénoncent ces gestes et paroles.  Effectivement, la LNAH, la direction des Pétroliers de Saint-Jérôme et les joueurs de différentes équipes de la ligue ont tous condamné publiquement ce genre de comportement. 

Le premier ministre François Legault a aussi commenté cette situation en mêlée de presse aujourd'hui. Il a affirmé: « Ça n’a pas de bon sens, en 2019, qu’il y ait des personnes, dans les estrades, qui lancent des insultes à un joueur de hockey parce qu’il est noir. J’en appelle aux ligues de hockey, j’en appelle aux autres spectateurs: on a le droit de dire à quelqu’un qui tient des propos comme ça que ça n’a pas de bon sens.»

Cependant, les Québécois réclament plus de conséquences suite à cet évènement et trouvent que ce n'est pas assez de s'excuser. 

Via @LesPetroliersduNorddeSaintJerome

Via @LesPetroliersduNorddeSaintJerome

Via @LesPetroliersduNorddeSaintJerome

En 2019, ça ne devrait plus arriver ce genre de situation et on espère que des mesures seront entreprises afin que ça ne se reproduise plus.