La zone de confort, c'est relatif à tous et à chacun. Pour toi, ça peut de sauter en parachute parce que t'as jamais fait quelque chose d'aussi intense et aussi à cause de ta peur des hauteurs. Pour ton voisin, ça se peut que ce soit de partir en Europe vu qu'il a une peur bleue de l'avion mais surtout parce qu'il a jamais mis les pieds à l'extérieur du Québec. Pour moi, je pense que ce serait de chanter à un bar karaoké parce que j'ai peur du ridicule et que je peux pas avoir plus l'air folle qu'en chantant vu ma voix complètement atroce.

On a chacun nos limites et ces limites-là, ben elles varient aussi selon ce qui est en jeu! Par exemple, j'ai aucunement peur de me pitcher à l'extérieur d'un avion pour atterrir dans un champ de blé, mais demande-moi pas de me ridiculiser volontairement devant une foule ou encore de partir toute seule avec mon sac à dos pour explorer un pays dont je connais pas grand chose en étant pas tellement organisée...

Quand tu restes dans ta zone de confort, c'est que tu fais seulement ce que tu es à l'aise de faire. Même si tu le vis quand même bien et que t'es loin de frôler de près la dépression, je suis pas mal sûre que tu cries pas de joie en permanence parce que t'es juste trop épanoui. Si tu restes dedans, tu prends pas de risques.

Pis pour faire une analogie avec la bourse, on sait tous qu'un placement sans risque rapporte jamais grand chose!

Crédit photo - Young Girl Max

Quand tu sors de ta zone de confort, t'as la chienne, mais c'est une bonne sorte de peur parce que ça te fait découvrir quelque chose de nouveau. C'est pas dans ton 9 à 5 que tu vas réellement t'épanouir et c'est pas non plus en restant dans ta petite vie bien rangée pendant toute ta vie que tu vas pouvoir crever sur ton lit de mort en disant « J'ai profité de ma vie... » et en le pensant vraiment.

Quand tu sors de ta zone de confort, t'en apprends sur les autres, mais surtout sur toi-même. C'est quand t'es confronté à quelque chose de nouveau, à quelque chose qui te fait peur et dans lequel t'es pas du tout à l'aise que tu découvres c'que t'as réellement en dedans de toi.

Quand tu sors de ta zone de confort, elle grossit. Plus tu repousses les limites de ton aise, plus tu deviens game de faire plus d'affaires. Tu vas arrêter d'avoir peur de ton ombre, de te demander ce que les autres pensent de toi à chaque fois que tu fais quelque chose d'un peu étrange, de préférer avoir des regrets à des remords, de te donner le droit de rester chez toi quand tu aurais clairement pu partir à l'autre bout du monde pour vivre l'aventure de ta vie...

J'vous ai déjà raconté comment je suis sortie de ma zone de confort cet été en partant à l'autre bout du monde même si les trois quarts des gens de mon entourage (qui étaient au courant de ce que je voulais faire, on s'entend là) voulaient me convaincre de ne pas le faire. J'avais peur, j'étais stressée, je savais pas ce qu'il allait se passer, mais je savais aussi que je devais le faire pareil. Est-ce qu'une vie vaut vraiment la peine d'être vécue si tu restes toujours dans ta zone de confort sans repoussant tes propres limites et sans voir ce dont t'es réellement capable?

En sortant de ma zone de confort, j'ai appris que l'opinion des autres était pas importante. Que t'as besoin de faire quelque chose de fou par toi-même en ignorant ce que les autres pensent de ce que tu fais pour réaliser réellement à quel point c'est fou. Que t'apprends à te connaître quand t'es laissé à toi-même dans un pays dont tu connais pas grand chose avec des gens que tu connais pas autant qu'il l'aurait fallu. Que toutes les expériences différentes et hors-norme t'aident à élargir ta zone de confort. Que ça peut être dangereux pour sa santé mentale, ou même physique dans certains cas, mais que ça en vaut quand même la peine.

Sortir de ta zone de confort, c'est pas facile parce que ça te place dans l'inconfort (captain obvious, I know). J'essaie d'en sortir un peu plus chaque jour, petit pas par petit pas, mais je sais que j'en ai pas fini parce que je pense que la mienne est plus grosse que d'autres, probablement même plus grosse que la tienne.

J'sais que c'est quétaine, mais c'est vrai que des moments magiques t'attendent à l'extérieur de ta zone de confort. Pis si tu t'en es toujours pas rendu compte, y'est à peu près temps que tu le vives par toi-même.