Ce qui se passe réellement dans la vie d'un coiffeur montréalais...

Le « behind the scenes » d'un métier glamour.
Ce qui se passe réellement dans la vie d'un coiffeur montréalais...

On a tous notre dada, quelque chose qu'on s'offre une fois de temps en temps et qui nous fait plaisir et chaud au coeur. Moi, personnellement, c'est d'aller chez le coiffeur. C'est un 3 heures (oui, c'est long faire mes cheveux) que j'investis pour moi et où je ferme le son de mon cell pour juste relaxer. C'est mon moment à MOI de MOI.

En pensant à ça, j'ai eu le goût de me plonger un peu dans leur univers et de comprendre ce que c'est vraiment la vie d'un coiffeur et ce que ça implique. Je suis donc allée interviewer Steve Vallée à l'Atelier Panache sur la rue Montcalm, la petite soeur du salon Panache qui est un salon dont la réputation n'est plus à faire dans la métropole.

Pile à temps pour ta nouvelle coupe, voici ce qui s'est passé...

D'où t'es venu cette passion? As-tu toujours voulu faire ça?!

Ça s’est développé au fur et à mesure. Ma prise de décision s’est faite par mon amour de l’art. J’étais en restauration, j’aimais travailler avec mes mains. Je me suis dit « bon ok là faut que je retourne aux études », j’ai besoin de trouver quelque chose de plus tangible que ça. Je voulais quelque chose qui me permettrait de faire un échange avec la clientèle. J’étais nerveux parce que je voulais pas cette image péjorative du coiffeur gai. J’ai la chance de travailler dans un salon qui a une certaine notoriété, je pense qu’à un certain point, t’as pas le choix de bien jouer tes cartes.

À quoi ressemble une journée typique dans ta vie?!

Difficile d’avoir une journée typique en coiffure. Tu ne sais pas quelle clientèle tu vas avoir dans une journée, c'est toujours un nouveau défi. J'entre généralement au travail vers 10-11h et quitte vers 19h-20h.

Qu'est-ce que tu aimes le plus du métier?

Tellement de choses! Mais ce que j'aime le plus c'est le côté artistique de la chose. J’ai beaucoup touché à l’art depuis que je suis tout jeune, j’ai fait un cours d’arts plastiques à l’UQÀM. Ce qui me déplait le plus, c’est de mettre un frein à tout ça à cause du temps, à cause des clients et des requêtes aussi. J'ai des barrières que je ne peux pas contourner.

Qu'est-ce que tu voudrais accomplir professionnellement?

C'est sûr que de travailler en salon c'est l'fun. J'aimerais par contre voir plus que ça et peut-être travailler sur un plateau de cinéma. Ça me tente énormément. J'aimerais travailler sur un film d'époque ou fantastique, là où les styles de coiffures sortent de l'ordinaire.

Le rendez-vous (client) que tu as eu qui était le plus... particulier?

C’était un homme qui était arrivé quand j’étais à l’école, complètement saoul. Et c’était la journée de mon examen. Il s’est carrément endormi sur la chaise et était incapable de se réveiller. Un moment donné il s'est juste redressé, a pris mon vaporisateur d’eau, et s'est gargarisé avec. Je me suis dit « Ah ben là c’est l’boutte, c’est toujours pas ben ça le domaine?! » haha!

Quelle est ta spécialité?

J'affectionne particulièrement les mis-en-plis. Selon moi c'est le bonbon de la fin, c'est ce qui complète l'oeuvre. Ma clientèle est autant féminine que masculine et je m'aventure aussi dans la coloration. Je suis assez polyvalent.

Comment perçois-tu le domaine de la coiffure aujourd'hui?

Plus ça va, plus on dirait qu’il y a un retour à tout ce qui est plus naturel, moins liché. Il y a aussi un changement au niveau des produits utilisés, plus de choix naturels sont offerts. Sinon, l’industrie de la coiffure en mon sens va bien, les gens deviennent informés et les coiffeurs vont chercher l’expertise nécessaire. Surtout avec l’arrivée des réseaux sociaux, où c’est facile de te promouvoir de plus en plus.

Le conseil que tu donnerais à tout le monde qui aimerait se lancer dan le domaine?

Je pense que le mot-clé est « minutie ». Il faut être un minimum pointilleux et perfectionniste. Prendre le temps de bien faire les choses. Il faut également avoir un intérêt pour le travail avec le public. C'est plus centré sur les autres qu'on pense et sans être obligé de parler sans arrêt à chaque rendez-vous, c'est quand même important de démontrer une attention particulière à chaque client.

Pour prendre rendez-vous avec Steve à l'Atelier Panache et connaître son horaire, compose le 514.504.1454. Parfait pour ta nouvelle coupe du printemps, je te jure que tu le regretteras pas! Consulte aussi sa page Facebook pour être à l'affût des tendances et des produits qu'il préfère!

Sondages Narcity 📋

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

L'automne signifie l'arrivée des couleurs chaudes et du temps froids, deux bonnes raisons de vouloir changer tes cheveux au cours des prochaines semaines. Quoi qu'il en soit, un petit rafraîchissement capillaire après que le soleil ait frappé sur ta tête tout l'été ne fera pas de mal. Une coupe, un changement de couleur ou une petite mise en plis, ça donne toujours une petite confiance en soi supplémentaire et plusieurs tendances cheveux sont mises de l'avant cet automne.

Nous avons donc demandé aux propriétaires du salon Le Lowkey, Sabrina Dumont et Jo-Anny Mirany Lee, ainsi qu'à la propriétaire du salon Beauté Orchidée Royale, Sephorah Fafa Biembe, de nous éclairer sur les plus belles tendances capillaires de l'automne 2021 qui feront tourner toutes les têtes.

Continuer à lire Show less

Si tu es dû pour un changement de tête, drastique ou pas, une panoplie de salons de coiffure à Montréal et ses environs sont remplis de professionnels qui pourront faire des miracles avec tes cheveux.

C'est pourquoi on a déniché un total de seize coloristes, c'est-à-dire des spécialistes de la couleur et de la décoloration, avec qui prendre rendez-vous dans les prochains mois.

Continuer à lire Show less

L'équipe chouchou des Montréalais, à quelques semaines du début de la saison 2021, a annoncé la signature d'un tout nouvel attaquant, Corey Perry, ce lundi 28 décembre. La nouvelle a rapidement fait le tour du Web et même François Legault a réagi en partageant un tweet des Canadiens de Montréal

Corey Perry, ailier droit de 35 ans, a connu une carrière impressionnante dans la Ligue nationale de hockey et même s'il a ralenti lors des dernières saisons, son apport pourrait être significatif, selon Legault.

Continuer à lire Show less

8 tendances capillaires à adopter cet automne au Québec

Ça va te donner le goût de « booker » un rendez-vous!

Chaque changement de saison s'accompagne d'un changement au niveau des cheveux. On s'en va tout droit vers l'hiver, les journées raccourcissent et ton moral a clairement besoin d'être remonté avec une petite visite chez le coiffeur. Tu pourras ainsi adopter l'une des tendances capillaires de l'automne au Québec et faire tourner toutes les têtes! 

On a donc discuté avec Lise, la coloriste et styliste capillaire de longue date de Julie-Anne Ho d'OD Grèce, qui travaille au populaire salon Les Brossés, à Montréal. Elle exerce ce métier depuis près de 15 ans et s'il y a bien une personne qui peut te conseiller, c'est elle. 

Continuer à lire Show less