Les Montréalais risquent des amendes de 1 000 $ s'ils font des rassemblements

Le SPVM décrète l'état d'urgence.
Éditrice, Narcity Québec

Ce dimanche 22 mars, François Legault a tenu son point de presse quotidien face à la situation actuelle en cette période de pandémie mondiale de la COVID-19. Le premier ministre a notamment annoncé de nouvelles mesures plus strictes afin que la distanciation sociale soit mieux respectée à travers la province.

« La bataille contre le virus va aller en s’intensifiant. On doit accentuer nos efforts en conséquence », a déclaré le premier ministre Legault. 

Il a donc annoncé la fermeture d'autres commerces, comme les centres commerciaux, ainsi que le report de la réouverture des écoles primaires et secondaires au Québec.

L'homme politique a aussi affirmé que les rassemblements intérieurs et extérieurs sont maintenant interdits. 

Cette interdiction s'applique donc à tous types de rassemblements à l'exception de ceux qui sont requis dans un milieu de travail ou encore dans les transports en commun, dans un lieu public pour obtenir un service ou un bien qui n'est pas visé par une suspension du gouvernement.  

Le gouvernement précise que, dans la mesure du possible, tous doivent maintenir une distance minimale de deux mètres entre chacun.

Suite à cette nouvelle, le Service de police de la Ville de Montréal a aussi décrété l'état d'urgence pour faire face à la COVID-19. 

Dans un communiqué partagé dimanche soir, le SPVM mentionne que « des équipes spécialisées ont été réaffectées pour soutenir les efforts des patrouilleurs afin d’assurer le respect et la compréhension des mesures visant à protéger la santé de la population. » 

Les Montréalais qui font des rassemblements et qui ne respectent pas les règles de la distanciation sociale risquent de recevoir une contravention allant jusqu'à 1 000 $. 

Selon ce qu'a rapporté à CTV Véronique Comtois, relationniste pour le SPVM, les policiers vont d'abord demander aux gens de se séparer s'ils ne respectent pas les consignes du gouvernement. 

Et « si ces personnes ne coopèrent pas, elles pourraient recevoir une contravention de 1 000 $, ou dans des cas extrêmes, se faire arrêter », a indiqué la porte-parole. 

Même son de cloche du côté de la Sûreté du Québec. Des patrouilleurs seront sur le terrain « afin d’accompagner et de sensibiliser les personnes vulnérables et les commerçants », peut-on lire dans un communiqué

La SQ précise aussi que les policiers vont être présents pour faire en sorte que la population se conforme aux diverses consignes de sécurité. 

Pour connaître toutes les mesures de prévention face à la COVID-19 au Québec, c'est ici.

VIDÉO POPULAIRE Justin Trudeau et son manteau volent la vedette durant son point de presse (VIDÉO)

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...