Connexion

Différence: être une fille à Montréal ou à Paris

Hé ma belle, viens donc boire un verre !
Différence: être une fille à Montréal ou à Paris

Vivre à Montréal, c’est malade, surtout quand tu es une fille! Comparé à d’autres villes, tu peux vivre ta féminité à fond, porter ce que tu veux comme vêtements et te sentir à l’aise partout. Et pour connaître la vie parisienne, je sais à quel point je me sens plus sereine ici. Peut-être es-tu française, ou alors, tu as peut-être déjà voyagé en France, dans cette magnifique ville qu’est Paris. Mais t’es-tu senti vraiment en sécurité ? Moi, je peux dire que non. Ici, c’est l’fun, je me sens bien dans mes baskets et mon jean, bien dans mes talons hauts et ma jupe, bien tout court.

Ici c'est la belle vie ! Tiens, je vais te donner quelques exemples fondés sur mon vécu ou celui de certaines de mes amies françaises à Montréal.

1. Ici, les filles ont le pouvoir. C'est toi qui dragues, c'est toi qui diriges.

Tu as déjà essayé de faire ça à Paris ? NO WAY ! Quand tu vas dans un club montréalais, y’a du monde, ça danse, on boit entre copines. Si t’as envie de faire des rencontres ou de danser collée serrée avec un gars, c’est possible ! Va donc dans un club parisien et ta meilleure phrase de la soirée sera « Non, merci. J’ai pas envie. Non, même pas juste pour danser. »

Crédit photo - Felichita

2. À Montréal, quand on dit non, les gars comprennent non.

À Paris, quand tu dis non, tu passes en 20 secondes du "T'es vraiment magnifique" à "Sale B***". Montréal, c’est une ville vraiment respectueuse des autres. Bon, petite anecdote personnelle, mais je me baladais dans une rue un soir, un gars me parle et m’invite à boire un verre. Mais j’ai plus le goût de me mettre sous ma couette devant Scandal. Je lui dis non, et il me répond simplement : « Mauvais timing, la prochaine fois sera peut-être la bonne ! »

À Paris, j’aurais commencé par faire semblant de ne pas entendre, et ensuite ma réponse négative aurait tournée au règlement de compte. Parce que tu comprends, quand tu regardes ou que tu acceptes qu’on te parle, c’est que t’as forcément envie de sexe derrière.

Crédit photo - Lea Celan

 3. Porter une jupe à Montréal, c'est facile, on te regarde mais personne ne dit rien.

C’est vrai, souvent quand tu mets une jupe un peu sympa à Paris, tu te fais siffler dans la rue, klaxonner par les voitures. Ici, ok ça peut arriver, mais franchement, c’est quand même agréable de pouvoir s’habiller comme on veut sans systématiquement attirer le regard des autres non?

Crédit photo : Palmira Van

4. À Montréal, tu peux tout oser. Même les cheveux verts avec ton chandail à motifs de licornes.

La diversité culturelle ici est malade. Y’a de tout, de toutes les couleurs, de toutes les origines, de toutes les cultures. C’est génial de pouvoir rencontrer tant de gens différents. Et du coup, ça donne envie d’oser plus de choses. Tu vois ce pantalon rose à fleurs que tu n’as jamais mis ? Sors-le ! Ici, on ne te regardera pas de travers, parfois même on viendra te dire qu’il est vraiment nice.

5. Ici, tu n'as jamais peur.

Quand tu rentres tard le soir ou tôt le matin, tu prends le bus de nuit, et c'est safe ! Les bus de nuit, ça peut être chouette, tu fais de belles rencontres parfois! Bon, c’est pas awesome non plus, mais au moins, t’as pas peur de te faire agresser par les deux gars assis au fond qui te regardent depuis 10 minutes. J’te jure, ça, ça change une vie.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

9 personnes ont été renversées par une voiture devant un bureau de vote hier à Montréal

Un enfant de cinq ans et une dame de 77 ans font partie des blessés.

Nombreux.ses sont les Québécois.es a avoir fait la file, ce 20 septembre, pour voter aux élections fédérales. Malheureusement, cette activité citoyenne a mal viré pour certaines personnes qui attendaient patiemment devant un des bureaux de vote de l'agglomération de Montréal.

« Vers 17 h, lundi, une femme de 51 ans se dirigeait vers le stationnement d'un bureau de vote de la rue Sunshine à Dollard-des-Ormeaux et a fini par perdre le contrôle de sa voiture. Alors que sa voiture commençait à accélérer, elle a fini par heurter neuf personnes qui faisaient la queue », a indiqué à Narcity, Manuel Couture, porte-parole du Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Si tu comptes changer ton dressing pour le passer en mode hiver ces prochains jours, tu devrais attendre que la semaine prochaine passe, car il va faire chaud à Montréal cette fin de mois de septembre.

En effet, les températures ressenties vont osciller entre 27 et 20 degrés du lundi 20 septembre au dimanche 26 septembre. Alors c'est pas sûre que tes gros chandails d'automne soient de rigueur!

Continuer à lire Show less

Pour certain.es, atteindre le haut du frigo peut s'avérer compliqué. Mais, ce n'est sûrement pas le cas d'Olivier Rioux, un adolescent originaire de l'arrondissement d'Anjou à Montréal, qui a été nommé l'adolescent le plus grand du monde par le nouveau livre Guinness World Records 2022.

Les médecins prévoyaient que ce passionné de basketball, qui mesurait déjà cinq pieds et deux pouces en cinquième année, allait atteindre les six pieds et cinq pouces à son apogée. Or, aujourd'hui, à seulement 15 ans, Olivier Rioux mesure sept pieds et cinq pouces soit plus de deux mètres !

Continuer à lire Show less

Un homme de 23 ans tué au centre-ville et c'est le 21e homicide de l'année à Montréal

« Il y a trois à quatre suspects qui ont pris la fuite à pied. »

Un énième incident dramatique s'est déroulé dans la métropole cette nuit du 18 septembre. Un homme de 23 ans a été tué au centre-ville de Montréal suite à une altercation et c'est le 21e homicide de l'année.

« L'événement est survenu cette nuit, à 1 h 45, sur la rue Sherbrooke près de l'intersection Mansfield dans l'arrondissement Ville-Marie », a indiqué Véronique Dubuc, porte-parole au Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less