Vous avez sans doute vu passer ça sur les réseaux sociaux, sur des publicités dans le bus, le métro ou dans les journaux.

Aujourd'hui, c'est la journée « Bell cause pour la cause » , c'est-à-dire la journée où on se sensibilise au sujet des maladies mentales qui nous touchent de près ou de loin.

Je trouve ça beau, d'année en année, de voir des gens se mobiliser pour ce genre de cause. On pense trop souvent qu'on est invincible, mais on ne sait jamais ce qui nous attend demain.

Si ça te tente de savoir en quoi la journée d'aujourd'hui consiste un peu, autre que texter à tes amis #BellCause, lis ce qui suit ou rends-toi sur le site de l'Association canadienne pour la santé mentale.

https://www.instagram.com/p/BA-SJ-RsEZy/?taken-by=bell_cause

Qu'est-ce que la maladie mentale?

Une maladie de l’esprit est comme une maladie du corps. Personne ne choisit la maladie. Les problèmes de santé mentale touchent des Canadiens des deux sexes, de tous âges, quels que soient leur culture, leur scolarité ou leur niveau de revenu.

Comme le dit l'ACSM : Les maladies mentales sont caractérisées par des altérations de la pensée, de l’humeur ou du comportement (ou une combinaison des trois), et par un dysfonctionnement persistant sur une longue période. Les symptômes varient de légers à graves, selon le type de maladie mentale, la personne, la famille et l’environnement socio-économique.

Qu'est-ce qui cause la maladie mentale?

Il n’existe pas de réponse précise, mais on peut dire que le cerveau et le corps interagissent de manière à produire les symptômes. De plus, le mode de vie, le milieu familial, le statut économique, l’abus d’alcool ou d’autres drogues, le niveau de stress et les traumatismes peuvent jouer un rôle dans le déclenchement des symptômes ou dans une rechute.

Le suicide n'est pas une maladie mentale.

Et ce n'est non plus jamais une option.

La guérir est-elle possible?

Les maladies mentales sont des maux chroniques; autrement dit, elles durent toute la vie. Ce qui NE VEUT PAS dire que les symptômes sont toujours actifs. Avec un traitement et du soutien, les symptômes de la maladie mentale peuvent être traités et la maladie peut entrer en rémission.

Comment traite-t-ont la maladie mentale?

Une évaluation appropriée de l’état de la personne constitue une première étape importante. En général, une fois le diagnostic établi, une équipe de professionnels de la santé mentale fournira une combinaison de traitements par une médication, une relation thérapeutique, du soutien et de la formation. La famille fait souvent partie de l’équipe, en raison de son besoin de donner et de recevoir du soutien.

Type de maladie mentale :

Troubles anxieux

Ces troubles touchent 12 pour cent des Canadiens; cette catégorie comprend les:

  • Troubles anxieux généralisés – caractérisés par une inquiétude excessive, non maîtrisable et persistante
  • Phobies et troubles paniques – la personne ressent des peurs accablantes
  • Comportements obsessifs compulsifs– pensées persistantes, injustifiées, donnant lieu à certains schémascomportementaux
  • Stress post-traumatiques– altération persistante du comportement et divers symptômes apparaissant à la suite d’unévénement percutant ayant suscité une peur et un sentiment d’horreur intenses

Troubles concomitants et diagnostic mixte

Le diagnostic de troubles concomitants s’applique à un état où il existe une maladie mentale et des problèmes de jeu ou de consommation de drogues ou d’alcool. Presque la moitié des personnes consommant des drogues illégales sont atteintes d’une maladie mentale.

Démence

Le terme démence est utilisé pour désigner un déclin général dans les fonctions mentales d’une personne. La personne atteinte de démence peut éprouver des difficultés dans des fonctions telles que la mémoire, le langage, le calcul simple, la planification et le jugement.

Troubles de l’alimentation

  • l’anorexie mentale– réduction extrême de l’alimentation entraînant une importante perte de poids, pouvant même constituer une menace pour la vie
  • la boulimie– préoccupation concernant l’image corporelle résultant en de fréquentes fluctuations dans le poids, parce que la personne mange trop, puis rejette les aliments, soit en vomissant, soit à l’aide de laxatifs et de diurétiques
  • la frénésie alimentaire– accès cycliques d’alimentation compulsive suivis du régime chronique, constituant le schémahabituel de cette maladie

Alors que l’étiquette de « troubles de l’alimentation » donne à penser que ces difficultés concernent des fixations alimentaires, en fait, elles concernent plutôt des problèmes profondément ancrés auxquels les gens trouvent trop difficile de s’attaquer directement. Ces troubles cachent des problèmes liés à l’identité, au concept de soi et à l’estime de soi, et sont plus répandus chez les femmes que chez les hommes.

Troubles de l’humeur

Le déclenchement de ce type de troubles survient communément au cours de l’adolescence; ces troubles ont une importante incidence économique sur notre société pour ce qui est de la perte de productivité de la main-d’oeuvre et de la hausse des coûts de soins de santé.

  • Dépression – entraîne des sentiments profonds et persistants d’inutilité, ainsi qu’auto-accusation ou tristesse
  • Trouble bipolaire– aussi appelé maniacodépression, le trouble bipolaire fait qu’une personne passe de périodes de dépression profonde à des états d’euphorie intense, en passant par des états d’irritabilité extrême
  • Troubles affectifs saisonniers (TAS)– dépression, semblant suivre un schéma saisonnier, typiquement éprouvée au cours de l’hiver.

Troubles de la personnalité

Les gens sont souvent décrits comme présentant certains genres ou traits de personnalité. Ces traits ou caractéristiques influencent la manière dont les personnes vivent les expériences et les relations.

Un type de comportement carrément inflexible peut présenter l’un ou l’autre des symptômes suivants ou les présenter tous:

  • Irritabilité, intolérance, méfiance ou paranoïa continue
  • Pensées et émotions chaotiques
  • Relations tumultueuses et difficultés à s’entendre avec les autres
  • Mauvaise maîtrise des impulsions

Schizophrénie

La schizophrénie est souvent décrite à tort comme une maladie induisant une « personnalité double ». Parmi les plus tristement connues et mal comprises des maladies mentales, la schizophrénie est une maladie chronique (qui dure toute la vie) du cerveau qui réduit la capacité de la personne à faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

Prenez soin de vous et de vos proches, les cocos.