Connexion

Crédit photo - capsulamundi

Une nouvelle méthode d'enterrement des défunts aurait été développée en Italie par les designers Anna Citelli et Raoul Bretzel. Le projet s'intitulerait The Capsula Mundi, une méthode organique et biodégradable afin de nourrir les forêts de la région. Le corps des gens décédés serait alors mis dans une « capsule » en position foetale (ou incinéré selon la préférence du client) et un arbre serait planté au-dessus de celle-ci. Les cimetières seraient alors histoire du passé et seraient remplacés par ce qu'ils appellent des « forêts sacrées ».

Les clients seraient dans la possibilité de préalablement choisir la sorte d'arbre qu'ils veulent nourrir une fois décédés. Le projet n'en est qu'à l'état de concept puisque les lois italiennes interdisent un tel type d'enterrement, les négociations sont en cours.

Le fait que nous puissions aller visiter l'arbre de chacun de nos êtres chers semble être un concept qui nous rapprocherait davantage de la nature et de ce qu'elle peut apporter en terme de développement, les corps en décomposition apportant des nutriments à la nature. Ça apporterait sans aucun doute une conscientisation qui est, actuellement, quasi absente. Une façon de retourner aux sources. Combien tout ça coûterait? Ce serait à voir...

Qu'en penseriez-vous si cette initiative voyait le jour dans la région de Montréal? 

Pour plus d'infos sur le projet pilote, clique ici

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.