J'ai assisté à mon premier vrai show burlesque à Montréal et voici ce que j'en ai pensé

Est-ce que c'est vraiment comme dans les films?
Éditrice, Narcity Québec
J'ai assisté à mon premier vrai spectacle burlesque et voici mon honnête expérience

Le weekend du 17 au 19 octobre 2019 avait lieu le Festival Burlesque de Montréal au Club Soda. Depuis 2009, Scarlett James, la productrice de cet évènement, souhaite enrichir la scène Burlesque de Montréal grâce à ce spectacle ouvert au public qui est à la fois glamour, humoristique et divertissant. Pour moi, le burlesque a toujours été quelque chose de fascinant et j’ai passé des heures à regarder des vidéos YouTube après avoir été introduite à ce monde par le film Burlesque mettant en vedette Christina Aguilera et Cher. À l’occasion de ce festival, j’ai assisté à mon premier vrai spectacle burlesque à Montréal et voici mon honnête expérience.

Tout d’abord, avant d’aller voir ce spectacle, je savais déjà que ce n’était pas exactement comme dans le film puisque j’ai suivi des artistes burlesques comme Dita Von Tease sur les réseaux sociaux et YouTube. Ainsi, j’avais une certaine idée de ce que la soirée me réservait, mais c’était assurément une soirée pleine de surprises et une véritable découverte pour moi.

J'y suis allée le vendredi 18 octobre. À l’arrivée, les spectateurs étaient accueillis par une gorgée de mousseux, servis par de magnifiques demoiselles en robe à paillettes qui brillaient de mille feux dans l’éclairage tamisé et intime de l’entrée. Pour l’occasion, le Club Soda s’est transporté à une autre époque avec un décor glamour et qui rappelais l’opulence des années folles.

Ainsi, en observant les spectateurs qui s’installaient graduellement à leurs places, j’ai pu constater que plusieurs s’étaient prêtés au jeu et c’étaient accoutrer de manière à complimenter le thème de la soirée. Il était aussi évident que certains d’entre eux évoluaient dans le monde du burlesque, car tout d’eux, de la coiffure aux accessoires, évoquaient une ère révolue.

Ainsi, cette expérience était commencée avant même que le spectacle ne commence réellement. C’est alors que maitre de soirée est apparu, introduisant la foule au programme de la soirée et s’assurant que les règles du burlesque seraient respectées.

C’est avec un humour rocambolesque et une répartie hors pair que le maitre de soirée a maintenu l’intérêt des spectateurs entre chaque numéro.

C’est donc après avoir juré solennellement de siffler dès qu’une jambe titillante se présentait que la première partie de la soirée a commencé. C’était un concours de Burlesque jugé par un panel et pour notre grand plaisir que les concurrents de provenant internationale, de Sherbrooke à l’Italie se sont dévêtus à la manière séductrice, coquine et divinement lente du burlesque.

Ensuite, les têtes d’affiche se sont donné en spectacle avec toute l’assurance et la sensualité qu’on peut attendre des performances d’artistes burlesque réputées.

Ainsi, les tenues incrustées de cristaux scintillants étaient épatantes, les performances énergiques, sensuelles et mémorables, mais ce qui m’a le plus marqué c’était la diversité, et surtout, comme elle est bien accueillie et célébrée.  

[rebelmouse-image 25953508 photo_credit="iza.bee | Instagram " expand=1 original_size="1062x1284"]

Dans un monde où la beauté véhiculée dans les médias est parfois un moule impossible à appliquer, il était rafraichissant de voir cette sensualité libre des dogmes de notre société. Sans discrimination de race, de taille ou de sexe, les artistes sont montés sur scène et ont démontré que s’approprier sa propre sensualité est possible même si l’on ne cadre pas dans les fameuses « normes » de l’esthétique en Amérique du Nord.  

[rebelmouse-image 25953509 photo_credit="iza.bee | Instagram " expand=1 original_size="1054x1072"]

Bref, j’ai eu beaucoup de plaisir à cette soirée et j’ai été émerveillée de voir des femmes et des hommes provenant de partout, de toute tailles, mais tout aussi émoustillants, performer un art sensuel et divertissant. Une chose est certaine après cette première expérience, ce que le Festival Burlesque de Montréal m’a initié à un monde qui a dépassé toutes mes attentes et que j’y retournerais sans hésiter pour l’édition 2020 .

Si tu ne veux pas attendre à l'année prochaine, tu peux essayer The Wiggle Room, le cabaret burlesque de Montréal.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de la collaboratrice et ne reflètent pas nécessairement la position de Narcity Media sur le sujet.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...