Ce bar de danseurs nus dont la réputation n'est plus à faire a été fréquenté pendant 40 ans, autant par les Québécoises que par des voyageurs de partout dans le monde. Mais cette automne, le 281 à Montréal va fermer ses portes pour de bon. 

Quoique la propriétaire soit ouverte aux acheteurs potentiels, l'immeuble où se sont tenues d'innombrables nuits enflammées sera démoli à l'automne 2020.

Il ne reste pas beaucoup de temps pour profiter d’un dernier lap dance dans cette véritable institution montréalaise.