Connexion
Le lac en forme de coeur à une 1h de Montréal que tu dois aller voir cet automne

Franchement, on a clairement pas à se plaindre de se que nous offre la nature ici au Québec. La province regorge de magnifiques lieux à voir, tous plus beaux les uns que les autres.

On vous a déjà parlé de la magnifique péninsule de Bruce ou encore d’Ausable Chasm, un superbe canyon vraiment pas loin de Montréal.

Mais le Québec vous réserve encore plein de surprises, et de beaux road trips à faire cet été dans des endroits vraiment sympa.

En voici un qui me plaît particulièrement, car il est à la fois cute et impressionnant (on voit pas ça tous les jours croyez moi!).

@subeksha.kdh.totwembedded via  

Oui il s’agit bien d’un lac en forme de coeur, ici au Québec! C’est vraiment génial car on en voit vraiment pas partout (ceux qui sont naturels bien sûr, et on a la chance que celui là le soit!).

Ce lac se trouve près du Mont-Gauvin et du Lac-Brome. Il s'agit de l'étang Baker. Il vaut vraiment le déplacement!

@paradisaicalembedded via  

Et puisqu’on parle de coeur, et de cutenesson a encore une bonne nouvelle.

Une île en forme de coeur, la Blueberry Island, se trouve aussi au Québec. Et pas loin de Montréal en prime!

De quoi être encore plus in love avec la nature québécoise, non?

@travel_addict_clubembedded via  

Donc si vous cherchez une petite destination romantique, et où vous retrouver seuls au monde, je pense que vous avez ce qu’il vous faut sous la main.

Pour vous rendre à l’étang Baker >>

Pour vous rendre à la l’île Bleuet >>

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less

La pluie et le tonnerre sont comme la coriandre : soit tu aimes, soit tu détestes. La grande région de Montréal a été frappée de plein fouet par de forts orages et éclairs, réveillant ainsi la population. Plusieurs personnes n'ont pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux, faute d'un sommeil interrompu.

Vers 5 h 30, des orages violents ont servi de réveil-matin à plusieurs Québécois et Québécoises, tant à Montréal que dans les régions périphériques. Selon MétéoMédia, ils continueront toute la journée jusqu'en fin d'après-midi et ce, sur tout le sud du Québec et les secteurs longeant le fleuve Saint-Laurent.

Continuer à lire Show less

6 choses à savoir sur Laurence Vincent Lapointe qui a gagné une médaille historique aux JO

Après avoir été blanchie d'accusations de dopage, elle passe à l'histoire!

La Québécoise Laurence Vincent Lapointe a remporté une médaille d'argent à l'épreuve féminine de canoë de vitesse du C-1 200 mètres au treizième jour de compétition des Jeux olympiques de Tokyo, ce mercredi 4 août.

Sur le Canal de la forêt de la Mer, Vincent Lapointe a connu un bon départ, mais s'est finalement fait devancer de 0,854 secondes à la ligne d'arrivée par l'Américaine Nevin Harrison. Malgré tout, l'olympienne est allée plus loin que toute autre Canadienne avant elle, et voici six choses que tu dois savoir sur son parcours.

Continuer à lire Show less

La plongeuse Pamela Ware ne laissera pas sa mauvaise performance en demi-finale du tremplin de trois mètres aux Jeux de Tokyo la définir. Ce 1er août, la Québécoise a livré un puissant message de résilience dans une vidéo publié sur son compte Instagram.

Le 31 juillet dernier, Ware a vu ses espoirs de participation en finale s'envoler suite à son cinquième plongeon, qu'elle dû avorter. Avant même d'effectuer une première vrille, elle a commis un faux pas en saut d'appel et s'est retrouvée trop à l'avant du tremplin. Craignant une blessure, la plongeuse s'est simplement laissée tomber dans l'eau et s'est vue décerner la note de zéro.

Continuer à lire Show less