Le prix des propriétés à Montréal pourrait baisser si la crise dure jusqu'à l'été

Royal LePage vient de publier une étude sur le sujet.
Le prix des propriétés à Montréal pourrait baisser si la crise dure jusqu'à l'été

Le marché immobilier de Montréal, en plein essor depuis des mois, se voit fortement impacté par la pandémie. Royal LePage, qui publie une étude sur le sujet ce mardi 14 avril, prévoit une baisse du prix des propriétés si la crise se rend jusqu'à la fin de l'été.

Le prix grandissant des propriétés de Montréal ne surprend presque plus, tellement il atteint des sommets inégalés d'un mois à l'autre.

Cependant, la pandémie de COVID-19 et la fermeture des services non essentiels ont frappé de plein fouet bien des domaines dont l'immobilier. Sans être complètement sur pause, ce secteur demeure paralysé par la situation.

Visites annulées, baisse du nombre de propriétés à vendre, services de notariat et d'inspection jugés non essentiel jusqu'à tout récemment : ce ne sont que quelques exemples d'éléments qui obligent les courtiers, les vendeurs et les acheteurs à s'armer de patience.

Royal LePage, une entreprise immobilière établie partout au Canada, a fait paraître ce mardi son étude sur le prix des maisons et les prévisions du marché qui se dépeignent en deux scénarios. 

« Si l'activité économique reprend d'ici la fin du printemps, le prix des maisons devrait demeurer stable dans la région avec un léger déclin [...] d'ici la fin de l'année, alors que la baisse pourrait être plus prononcée [...] si l'activité économique reprend vers la fin de l'été », indique Royal LePage.

La compagnie constate la diminution temporaire des nouvelles parutions de propriétés à vendre ainsi que la chute de la demande immobilière. Cependant, dès un retour à la normale, l'entreprise croit que ces baisses seront suivies de fortes hausses.

« Ces conditions de marché sont artificielles et ponctuelles, et stimulées par un ordre du gouvernement pour répondre à une pandémie mondiale, contrairement à des volumes de ventes qui seraient affaiblis par une tendance économique à long terme. »

Il semble que la durée des mesures de confinement fera foi de tout et que seul le déconfinement pourra réellement dégeler le marché.

Comme une majorité de domaines, l'immobilier et les propriétaires avaient besoin d'aide en ce temps de crise.

Le report des dates de paiement des taxes proposé par plusieurs municipalités dont Montréal ainsi que la baisse du taux directeur par la Banque du Canada contribuent à réduire le stress financier des particuliers et pourront peut-être aider aussi les futurs acheteurs à se lancer.

Alors, combien coûtera une maison de Montréal en septembre? Les paris sont ouverts!

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...