Depuis le début de la crise sanitaire de COVID-19, les différents paliers gouvernementaux n'auront jamais autant parlé d'une seule voix en demandant à la population de respecter les règles mises en place. Par contre, plusieurs ont peine à suivre les recommandations de distanciation sociale. Voilà que Valérie Plante, la mairesse de Montréal, songe à fermer les parcs pour contrer le problème.

Lors de l’assemblée hebdomadaire du comité exécutif de la Ville de Montréal, ce mercredi matin, la mairesse Plante a haussé le ton et a tenu à rappeler à l’ordre les Montréalais et les Montréalaises.

Elle leur a demandé de mettre de « côté leurs envies individuelles » pour le bien commun.

« Aujourd’hui, c’est le 1er avril, il va faire soleil dans les prochains jours, ça va faire du bien. Je demande à tout le monde de ne pas envahir les parcs », a déclaré la mairesse, mercredi.

Elle a fait savoir que « la dernière chose que l’on veut », c’est de devoir les fermer. « Malheureusement, si les règles ne sont pas respectées, on va devoir les fermer. »

Dans les derniers jours, plusieurs Montréalais et Montréalaises se sont rassemblés dans différents parcs de l'île de Montréal.

Le parc La Fontaine, de même que le parc du Mont-Royal, étaient apparemment bondés de marcheurs et de coureurs et ce, près les uns des autres. Sur les réseaux sociaux, les citoyens sont nombreux à dénoncer les mauvaises pratiques.

En rappelant les règles d'hygiène de base concernant le lavage des mains ainsi que la distanciation sociale de deux mètres, Valérie Plante a tenu à préciser que « si on constate qu’un parc est plein, il ne faut pas aller y prendre une marche ».

« On évite les lieux publics », a-t-elle répété une énième fois. « On évite les foules, on garde notre deux mètres de distance avec les gens, sauf pour notre famille immédiate. »

Rappelons que les parcs sont parmi les derniers endroits publics où la population peut encore se rendre pour se changer les idées.