Voici ce que j'pense des commentaires méchants sur internet

Molo sur ton clavier stp!
Voici ce que j'pense des commentaires méchants sur internet

On a tous déjà exprimé notre opinion ou laissé quelques commentaires sous du contenu lu ou visionné sur Internet. Ça nous arrive à tout le monde d'être en désaccord, en cr*ss ou scandalisé par certaines choses. Ça nous arrive aussi d'aimer ce qu'on voit et de vouloir le montrer au monde entier. L'affaire c'est que trop souvent, on manque de censure ou on ne pèse pas le poids de nos mots ou l’impact de ceux-ci.

D’un autre côté, il y a ceux qui subissent de différentes façons la critique, la haine, la colère, le jugement et j’en passe. Je fais partie de ceux qui ne vivent pas très bien avec la critique et j’ose le dire haut et fort aujourd’hui.

On a tous connu quelqu’un de près ou de loin (sinon nous-mêmes) pour qui la mauvaise critique par le biais de commentaires gratuits est souvent douloureux. Voici tout ce que j’ai toujours eu envie de dire, mais n’ai jamais eu le courage avant maintenant.
 

D'autres articles qui portent à réflexion...

La critique est essentielle.

On vit à une époque où on défend la liberté d'expression, la différence, mais est-ce que ça justifie la méchanceté?

Être en désaccord n'est pas nécessairement synonyme de détenir la vérité absolue.

Est-ce qu'on a vraiment besoin de caler l'autre?

L'écran de notre cell ou de notre ordi n'est pas un bouclier.

C'est facile être impulsif et balancer tout ce qu'on pense quand on a pas de contact direct, mais n'oublie jamais que les écrits restent (physiquement ou psychologiquement, si tu vois ce que j'veux dire).

On peut-tu arrêter de se traiter de nom?

On a tous déjà été en cr*ss contre quelqu'un. Est-ce qu'on est obligé de l'écrire? Il y a une chanson dont les paroles disent: Ce qu'on ne sait pas fait pas mal... C'est vraiment pas bête.

Ça blesse plus qu'on le pense.

On connait jamais vraiment la vie de chacun. On a aucune idée de l'impact qu'un commentaire haineux peut avoir sur la vie d'une personne. Est-ce qu'on y pense assez souvent à ça?

Ça fait du bien, se défouler?

Il faut peut-être juste arrêter de l'faire sur des humains.

Voici: 9 activités défoulatoires et pas chères pour toi et tes amis près de Montréal

On oublie qu'on a des sentiments.

Il faut reconnaître qu'on est tellement connecté qu'on oublie parfois le fait qu'on est sensible et que c'est pas facile de rester indifférent.

On a pas besoin d'aimer tout l'monde.

Mais on a pas besoin de répandre sa haine non plus.


Je reconnais que parfois l'émotion l'emporte sur la raison, mais je trouve que trop souvent, ça va trop loin... On peut-tu dire ce qu'on aime des autres à la place et s'encourager? Est-ce que j'suis trop utopique? Bref, j'te laisse avec un vidéo des youtubers PO & Marina qui eux aussi avaient 2-3 trucs à dire sur le sujet...

Soyons positifs et réjouissons-nous au lieu de dire « il était temps »!

Après tout, la STM fait de son mieux pour permettre à ses usagers de demeurer connectés lors de leurs déplacements. Et nous leur en sommes très reconnaissants!

Continuer à lire Show less

Y'a environ 3 mois, j'ai pris une décision qui a changé ma vie: je me suis abonnée à Netflix... avec retard, direz-vous. 

Depuis, j'ai découvert tout pleins de nouvelles séries et de films que j'ai dévoré tous plus rapidement les uns que les autres. 

Continuer à lire Show less

Ça fait des années que j'entends parler de Game of Thrones, mais j'ai cédé à la pression sociale il y a seulement quelques semaines et j'ai finalement décidé de donner une chance à l'une des séries télé les plus populaires des derniers temps. Et je l'ai regretté. Je m'explique:

À lire aussi:

Continuer à lire Show less

Sincèrement, je croyais que la tendance des brillants, de l’univers des licornes, des cacas papillons et des paillettes commençait à se faner. 

Peut-être que c'est juste moi qui suis naïve, mais il me semble qu’après la tendance du maquillage à paillettes, des brillants dans les cheveux et même du dildo de licorne, on avait fait le tour... Mais non.

Continuer à lire Show less