« On est quoi? »

Cette fameuse question qui met tellement de pression au début d'une relation. La question qui détermine si oui ou non on va faire un bout de chemin ensemble. Si oui ou non on marche dans la même direction.

Cette question, je ne veux pas que tu me la poses, parce que je ne suis pas prête à y répondre. Je ne veux pas que tu me la poses, parce que je ne veux pas avoir besoin d’y réfléchir.

via @josephmlak

Je ne suis pas prête à rencontrer ta mère pis m’afficher sur les réseaux sociaux pour que les gens nous disent comme on est beaux. Je ne suis pas prête à avoir à être jalouse, ou même me demander si je devrais l’être quand tu sors avec ta gang de boys.

J’ai juste envie de me perdre dans ton regard fixé vers moi. Envie de m’faire réveiller par un drunk text à 4 heures du matin qui va me rappeler que tu penses à moi, même quand t’as le cerveau en Jell-O.

Je ne suis pas prête à avoir à te dire où je vais, quand j’y vais. Je veux être indépendante, mais j’ai quand même envie de terminer ma soirée un peu trop pompette dans tes bras, pour que tu me rappelles comment j’avais l’air nunuche à mon réveil. Que tu sois le premier à rire de moi quand je trébuche sur le plancher, mais que tu sois aussi le premier à m’aider à me relever.

via @josephmlak

Je veux que tu m’fasses rire quand j’ai de la peine, mais que tu me laisses seule quand j’en ai besoin, même si mes downs peuvent parfois durer deux jours. On n’a pas à être fusionnels, on peut juste passer plus de jours séparés parce que ça fait encore plus de bien se retrouver après s'être autant désiré.

J’ai envie de vivre 101 premières dates avec toi. De toujours avoir l’impression de te redécouvrir et de ne jamais te prendre pour acquis.

via @josephmlak

Peut-être que ce n’est pas vraiment ça la définition du bonheur à deux. Peut-être que c’est juste moi qui suis brisée. Peut-être qu’avec le temps, tu vas réussir à me recoller. Mais je ne ressens pas le besoin de savoir si on va encore être ensemble dans cinq ans. Je ne veux pas avoir à me poser de questions qui semblent si importantes pour les gens de notre génération.

Parce qu’en ce moment je suis bien avec toi, et c’est tout ce qui compte.

Au final, ne me demande pas ce que je veux qu’on soit, parce que tout ce que je veux, c’est qu’on soit bien.