Connexion
Tout ce qui se passe dans ma tête quand j'suis fatiguée

Dites-moi que j'suis pas seule, qu'on a tous des jours comme ça. Des moments où on pense terriblement trop et qu'on fait totalement pas de sens. Y'a de ces jours qu'on aurait tout simplement pas dû se lever (ou qu'on aurait dû dormir une couple d'heures de plus, du moins). Pis j'me dompte pas, en plus. Du haut de mes (presque) 24 ans, ça m'arrive encore d'avoir ce genre de jours couramment.

Ces moments qu'on est à fleur de peau pis qu'il faut pas que quelqu'un nous fasse une remarque sur quoi que ce soit parce qu'on risque de pogner les nerfs ou d'over think pendant des heures sur ce qu'il nous a dit. Dans ces moments-là, allez juste vous coucher. Vous le savez autant que moi. Mais bon, voilà, j'vous donne accès à ma tête pour vous montrer à quel point je n'ai aucun sens quand je manque de sommeil.

1. OK, j'suis fatiguée j'devrais aller me coucher.

2. ... Not, j'ai ben trop de choses à faire encore.

3. J'ai juste envie de faire une sieste.

4. OK, fatiguée ou non, j'ai toujours envie de faire une sieste.

5. À go, j'ai 4 ans, pis on m'accorde un temps chaque jour pour que j'dorme deux heures l'après-midi.

6. Ugh, OK, *insérer un nom* est mieux de pas m'tomber sur les nerfs aujourd'hui.

7. Ugh, j'déteste comment j'suis habillée aujourd'hui.

8. Pis comment je suis maquillée.

9. Est-ce que tout le monde va finir par me sacrer patience?

10. Toute va maaaaaaal.

11. OK, non c'est sans doute juste parce que j'suis fatiguée.

12. Ce soir, j'me couche plus tôt assurément.

13. *S'endort deux heures plus tard que la veille*

14. Si au moins, hier, j'étais sortie pis qu'c'était pour ça que j'suis fatiguée. J'aurais eu du fun hier, au moins.

15. Voyons, j'me tape ben sur les nerfs.

16. J'pas capable de me supporter, pas étonnant que j'suis encore célibataire.

17. OK, non, j'pense tout ça parce que j'suis fatiguée.

18. J'fais pas de sens.

19. J'fais jamais de sens, fml.

20. OK, faudrait j'me concentre à faire *whatever la tâche que j'ai à faire ce jour-là*

21. Une siessssste, s'te-please. C'est tout ce que j'demande.

22. Laissez-moi tous tranquille.

23. Ayoye, OK, 'faut vraiment j'me calme.

24. Un café pourrait sûrement m'faire du bien.

25. Ugh, pis après ça j'm'endormirai pas ce soir encore.

26. F*ck off, j'vais seulement être de mauvaise humeur.

27. Pis si ça dérange à quelqu'un, ben d'la marde.

28. OK, non, faudrait j'me force un peu.

29. Anyway, ils vont ben finir par comprendre que j'suis fatiguée, avec ma face.

30. Définitivement la journée la plus longue de ma vie.

31. Ok non, peut-être pas...

32. Ugh, whatever, tant que la journée peut finir par finir, que j'aille me coucher.

33. Si jamais y'a une étude sur le sommeil, j'suis totalement down pour être un des cobayes.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

La pandémie de COVID-19 n'affecte pas que la santé physique de la population, mais aussi les habitudes de vies des Québécois. Le sommeil n'est pas épargné, alors que le quart des Montréalais affirme avoir fait des cauchemars.

La santé publique de Montréal a dévoilé sa plus récente étude Le point sur la santé des Montréalais en temps de pandémie, ce jeudi 28 janvier.

Continuer à lire Show less

Ce matin (comme d'hab'), j'étais ENCORE fatiguée quand mon cadran a sonné. Ce n'est malheureusement pas parce que je suis trop sortie en fin de semaine... Non. Selon la science, les femmes ont besoin de dormir davantage parce que leur cerveau travaille plus fort (voilà!).

Il a été constaté que le manque de sommeil chez les femmes n'a pas les mêmes conséquences que chez les hommes lors d'une récente étude à l'Université britannique Loughborough. En effet, la fatigue chez les femmes entraînerait des niveaux élevés de détresse ainsi que des sentiments d'hostilité, de dépression et de colère qu'on retrouve à plus faible degré chez les hommes.

Continuer à lire Show less

Tu es du genre à sacrer le matin? T'as besoin de 2 cafés minimum pour te sentir réveillé pis même à ça...t'haïs les matins? Tu dois être un amateur ou une amatrice du dodo comme moi.

Pas facile se lever quand ton lit c'est ton meilleur ami. Je comprends ça! J'vois pas ce qui pourrait être plus confortable que ma tête sur mon oreiller en ce moment même.

Continuer à lire Show less

Mettons les choses au clair. Je ne vais pas mentir sur le fait que OUI, si je fais cet article c’est que  je déteste plus que tout au monde, me lever le matin. J’aime vraiment pas les matins en fait. Je suis uniquement  faite pour me lever à partir de 11h ou 12h, pas avant. Car avant ça, mon cerveau, et tout mon corps même, est en mode veille (inutile d’essayer de me parler mes chers amis).

Malheureusement la vie en a décidé autrement pour moi, car quand je ne dois pas aller en cours (le matin) ben je dois bosser (le matin aussi). Toute ma vie est faite de matins qui me torturent sans arrêt et m’obligent à sortir de ma douce couette, sans aucune volonté.

Continuer à lire Show less