Recherche sur Narcity

Noémie Dufresne a fait plus de 170 000 $ en moins d'un mois sur OnlyFans et elle se confie

« J’étais dépassée et je me demandais comment gérer tout ça. »
Rédactrice senior, Narcity Québec

Le lundi 8 mars, soit trois semaines après la création de son compte OnlyFans, Noémie Dufresne a déjà largement dépassé son objectif de revenus mensuels, qui était de 50 000 $, et elle se confie sur les défis qu'elle a rencontrés dans une entrevue avec Narcity. 

Alors qu'OnlyFans gagne en popularité chez les personnalités québécoises, elle n'est pas la seule influenceuse à s'être inscrite sur la plateforme de contenu exclusif. Il y a aussi, entre autres, Jennifer d'OD, Polina d'OD et Lysandre Nadeau qui ont créé un profil dans les derniers mois.

La sélection de l'éditeur : Une manière d’agir de Maëva lors des galas de Star Académie divise le public

La créatrice de contenu et maman confirme à Narcity qu’elle a maintenant 5 200 fans sur la plateforme. Au moment de publier ces lignes, les abonnés peuvent débourser 20 $ US par mois, 48 $ US pour trois mois, 84 $ US pour six mois ou 120 $ US pour un an afin d’avoir accès à son contenu.

Quel est ton revenu depuis que tu as commencé?

« Au niveau de mon revenu, je suis rendue à 172 000 $ canadien par mois, donc 136 000 $ US […] dans mes poches. C’est impressionnant, je m’attendais pas à ça du tout. »

Qu'est-ce que ton entourage en pense?

« Ça se passe super bien, justement mon entourage m’aide présentement à gérer un peu tout ça parce que ce sont quand même des gros montants d’argent d’un coup.

« C’est sûr que mon entourage est là pour me conseiller, m’aider parce que ça m’était jamais arrivé cette situation-là. Il y a pas de jugement dans ma famille, alors à ce niveau-là ça se passe vraiment bien. »

Qu'est-ce que tu trouves le plus difficile jusqu’à présent?

« Je dirais vraiment que c’est la gestion parce que ça demande énormément de temps. Je m’attendais pas à ça, c’est vraiment une full-time job.

« Donc j’ai dû m’entourer, que ce soit pour trouver les emplacements pour les shootings, trouver des idées interactives, des idées créatives pour le contenu exclusif.

« Au début je dirais que j’étais dépassée et je me demandais comment gérer tout ça. Là, ça va de mieux en mieux honnêtement. »

Comment gères-tu les critiques négatives et le mom shaming?

« Le mom shaming n’est pas présent sur ma plateforme OnlyFans, ceux qui me suivent sont quand même vraiment satisfaits. Il y en aura tout le temps quelques-uns qui le sont moins parce qu’ils t’en demandent beaucoup, mais la plupart je dirais qu’ils sont vraiment satisfaits sur OnlyFans.

« Sur Instagram, moi personnellement, je n’ai pas eu beaucoup de critiques négatives, mais je le sais que j’en ai vu quelques-unes au niveau des articles plus sur Facebook. Globalement, il y a beaucoup plus d’avis positifs.

« Le point qui me faisait le plus peur avec la création de mon OnlyFans, c’est comment les gens allaient réagir. »

Comptes-tu en faire ta principale source de revenus?

« Pour l’instant, c’est ma source de revenus dominante, alors j’essaie de la gérer à pleine capacité et j’essaie de créer le meilleur contenu possible, mais c’est sûr que je ne vais pas délaisser mon Instagram parce que j’ai beaucoup de collaborations là-dessus.

« Pour l’instant, je focusse vraiment sur essayer d’upgrader mon contenu, créer vraiment des choses les plus créatives possibles que mes fans ne retrouveront pas sur mon Instagram.

« Je me concentre sur la réponse de messages en privé et les gens aiment ça parce que c’est une proximité qu’ils ne retrouvent pas sur mon Instagram.

« Aussi, je m’étais dit que, tant qu’à faire autant d’argent, ça me tenait vraiment à coeur de faire un don à une fondation. Donc, prochainement je vais faire un don de 5 000 $ au Regroupement des maisons pour les femmes victimes de violence conjugale. »

Qu'arrive-t-il avec ton entreprise Les Savons Viva?

« C’est sûr que je vais la garder. Mon but ce serait justement que j’aimerais ça prochainement afficher mes savons dans des salons d’esthétique.

« Je suis déjà en cours là-dessus, j’ai écrit à beaucoup de salons d’esthétique. »

    Laurie Forget
    Rédactrice senior, Narcity Québec
    Laurie Forget est rédactrice sénior chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en divertissement et téléréalités, et réside sur la Rive-Nord de Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...