Sign in
FR - Divertissement

7 « memes » qui illustrent les réactions les plus hilarantes de la semaine 8 à OD

Une belle activité au Parc nature « auto-édicitte. »

La huitième semaine d'Occupation Double a laissé place à de nombreuses révélations-chocs et plusieurs memes illustrent à merveille les réactions des candidats les plus comiques. 

En commençant par le départ de Julie-Anne et Jordan qui n'a pas fait l'unanimité, les quotidiennes se sont ensuite déroulées sous la forme de différentes activités.   

L'aventure des candidats se corse alors que certains couples peuvent maintenant obtenir l'immunité en allant dans la maison mixte. 

On retrouve donc plusieurs moments cocasses, représentés par des images hilarantes.

La sélection de l'éditeur : Opération policière majeure près d'Ubisoft à Montréal : Le SPVM demande d'éviter le secteur

Quand les paroles de coach de Jordans n'ont pas réussi à rassurer Julie-Anne, alors qu'elle essayait de se confier sur ses émotions.  

La réaction de Jamie lorsqu'il a appris que tous les candidats dans la maison mixte devaient faire leurs valises pour laisser place à des couples qui gagneront les prochains ODéfis. 

Cette question qui a créé un silence autour de la table des filles lors de la soirée d'élimination. La seule qui a pris la parole est Marjorie :

« Élo, je sens son absence, je pense des fois. Je suis comme, son séchoir le matin, elle se faisait les cheveux à chaque jour. »

Les fautes de français de Stacey continuent de créer des fous rires et c'est sans oublier sa sortie au Parc nature « le labyrinthe auto-édicitte. » 

Julie-Anne qui pensait que Kevin ne la mettrait pas dans l'enveloppe lors de la dernière élimination, et qui a choisi de faire confiance au destin.

Même Karine a fait preuve d'autodérision depuis son retour des maisons d'Occupation Double. Celle qui avait mentionné être le « sapin dans le coin de la pièce » s'est déguisée comme tel.

La face de tous les téléspectateurs quand Kevin a répondu à Jay Du Temple qu'il a éliminé Julie-Anne parce qu'il ne voulait plus la voir.