Chris Brown et deux de ses amis ont été arrêtés lundi à Paris après avoir été accusés d’agression sexuelle sur une femme. Ils se seraient rencontrés dans un bar, puis elle l’aurait suivi à l’hôtel où le crime aurait eu lieu. Par le passé, Chris Brown avait déjà été reconnu coupable d’agression, notamment sur sa copine de l’époque, Rihanna. Les autorités parisiennes attendaient de savoir si elles continueraient l’enquête avant de libérer le chanteur.

Pour en savoir plus: Chris Brown est accusé de viol et arrêté à Paris

Le chanteur a finalement été libéré mardi avec l’autorisation de quitter le pays. L’enquête a toujours lieu, mais il semblerait que ce soit un mauvais signe qu’ils aient laissé l’accusé partir.  L’avocat de Chris Brown, Raphael Chiche, a affirmé qu’il n’y avait pas de poursuite contre lui et que le chanteur comptait s’opposer aux accusations. Il compte maintenant porter plainte pour diffamation, selon ce qui a été reporté par TMZ.

En effet, le chanteur accuse la modèle de vingt-quatre ans d’avoir tout mis en place pour faire croire qu’il l’avait violemment agressée. Chris Brown affirme que ce ne sont que des mensonges, car il n’a jamais été seul avec la femme. Selon lui, il faisait jouer de la musique dans sa suite entourée d’une vingtaine de personnes pendant tout ce temps.

Sa réaction, sur Instagram: 

Via chrisbrownofficial

La femme qui dit avoir été agressée a parlé au magazine Closer de son expérience. Selon son témoignage, elle aurait été violée par le chanteur, son garde du corps et un ami dans un hôtel avant de porter plainte deux jours plus tard. Elle avait demandé à rentrer chez elle avant qu’une personne insiste pour l’emmener passer la soirée avec Chris Brown. Les détails qui suivent peuvent être difficiles à entendre.

À lire aussi: Le nouveau documentaire de Chris Brown sur Netflix n'est pas facile à regarder

Le garde du corps aurait pris les téléphones de tout le monde, ce qui l’a empêché d’appeler à l’aide. Plus tard dans la soirée, le chanteur l’aurait suivie, attrapée par le bras et fait entrer dans un dressing pour l’agresser sexuellement pendant trente minutes. Après avoir demandé son téléphone portable pour partir, elle aurait par la suite été violée par le garde du corps et son ami. C’est quand ils l’ont vu pleurer qu’ils l’ont finalement laissé partir.

L’enquête a encore lieu et on ne sait pas qui a raison dans cette histoire. D’un côté, une jeune femme dit vouloir protéger les autres d’un homme violent, tandis que le chanteur clame son innocence. On te tient au courant de la suite des événements.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter