Les tristes raisons du suicide de Kate Spade sont dévoilées dans une lettre à sa fille de 13 ans - Narcity

Les tristes raisons du suicide de Kate Spade sont dévoilées dans une lettre à sa fille de 13 ans

C'est de plus en plus triste, cette histoire...

Hier, en après-midi, nous avons tous été choqués par l'annonce de la mort de la designer de 55 ans, Kate Spade, qui était reconnue dans le monde entier pour ses créations innovatrices et modernes.

À lire également : La designer Kate Spade est retrouvée sans vie à 55 ans

Si nous savions déjà qu'il s'agissait d'un suicide, les détails entourant ce dernier nous étaient encore inconnus jusqu'à aujourd'hui.

En effet, dans une note laissée à sa fille Béa, avant de s'enlever la vie, la créatrice écrivait « qu'elle l'avait toujours aimée » et que si elle désirait connaître les raisons derrière sa mort, de demander à son père.

Bien, apparemment que le mari de Kate Spade, Andy, voulait le divorce et que les deux ne vivaient même plus dans le même appartement. La créatrice était, selon toute apparence, en total désaccord avec ça. C'est d'ailleurs ce qui l'aurait poussé à la dépression au point de s'enlever la vie. 

@hsm_magembedded via  

Par contre, sa soeur, Reta Saffo, affirme que Kate souffrait de troubles mentaux depuis plusieurs années déjà et que son suicide n'était pas surprenant pour elle. 

Ce qui a complètement dégoûté sa famille, puisque les deux soeurs ne se parleraient plus depuis au moins 10 ans, selon ses proches. Alors il est inconcevable pour eux que cette femme puisse dépeindre un portrait aussi faux de Kate Spade.

Les détails commencent à être moins flous concernant la mort de la créatrice, mais dans tous les cas nous souhaitons beaucoup de courage à sa famille face à ce drame. 

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse, que plusieurs ressources existent, comme l'Association québécoise de prévention du suicide disponible 24/24 7 jours semaine au 1 866 APPELLE (277-3553)

Source : Tmz - People 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Émilie Beaudoin-Paul