C'est pour célébrer à la fois le 40e anniversaire de Passe-Partout et le 50e anniversaire de Télé-Québec que la chaîne nous a fait une grande annonce: le retour d'une des émissions de la petite enfance les plus populaires des années 1970 et 1980. 

Alors qu'ils cherchaient une émission pour rejoindre les 3 à 5 ans à Télé-Québec, ils ont réalisé qu'ils cherchaient quelque chose qui avait déjà existé: Passe-Partout. 

C'est en 2019 qu'on pourra chanter « Passe-Montagne aime les papillons...» à nouveau, alors que l'émission qui était originalement diffusée de 1977 à 1991 fera un retour au petit écran. Au programme, un nouveau Passe-Partout 2.0 qui offrira un contenu divertissant et éducatif pour les jeunes de moins de 5 ans. 

Le « remake »  de Passe-Partout s'appuiera majoritairement sur les 125 épisodes originaux. Évidemment, les personnages comme Passe-Partout, Passe-Carreau et Passe-Montagne seront interprétés par de nouveaux comédiens. On compte se tourner vers la relève, et non des célébrités. 

Tel que lu dans La Presse,  la forme de retour de Cannelle et Pruneau, les légendaires marionnettes, n'est toujours pas confirmée : « On va se questionner. Est-ce que la meilleure façon aujourd'hui, c'est encore de faire de la marionnette avec Cannelle et Pruneau? » a souligné Denis Dubois, directeur général des programmes de Télé-Québec. 

Les réactions sont évidemment partagées: est-ce une idée de génie de faire renaître ces beaux moments de notre enfance pour les faire vivre à la jeunesse d'aujourd'hui, ou est-ce un échec prévisible de recycler une vieille idée, un peu comme on le fait en créant des « suites » à des films qui n'auraient pas du en avoir? Tout ça est définitivement entre les mains de la production, qui a beaucoup de pression et des attentes très élevées des spectateurs. 

Ce qui m'importe le plus: les chansons originales qu'on connaît toutes par coeur seront bel et bien de retour. 

Un petit throwback, ça te dit? 

La source. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter