Les 10 mouvements de body positivity les plus inspirants de 2017 - Narcity

Les 10 mouvements de body positivity les plus inspirants de 2017

Ça fait du bien.

Atteindre la body positivity, c'est un combat quotidien. Un combat qu'on semble toujours revivre, parce qu'il est tellement plus complexe qu'on le voudrait. Dans une société où on essaye de convaincre les jeunes de s'aimer comme ils sont, on impose des critères de beauté dans les médias. Dans cette même société où on essaye de convaincre les jeunes d'au minimum s'accepter comme ils sont, on a de la misère à le faire soi-même. 

En 2017, il y a encore beaucoup de chemin à faire avant d'atteindre un monde où l'enveloppe corporelle ne dictera plus le bonheur et les opportunités, mais on sent une différence. De plus en plus de personnes prennent la parole pour sensibiliser la population à la diversité corporelle et de plus en plus de médias et compagnies l'intègrent.

Voici 10 moments, cette année, qui m'ont donné beaucoup d'espoir. Dix moments où des personnes connues ont utilisé leur voix et leur poids médiatique pour faire changer les choses et encourager les autres à s'aimer comme ils sont: 

Quand la blogueuse anglaise Carys Gray a parti la tendance du #HipDips sur Instagram.

Elle croyait être seule à avoir cette forme « différente » entre ses hanches et ses quadriceps. Après avoir suivi beaucoup d'Instagrammeuses, elle a réalisé que cette forme est la base d'insécurité de beaucoup de femmes, au point tel que certaines d'entre elles se font injecter du gras pour combler ce trou et être plus lisse: bref, avoir des hanches bien rondes à la Kim K.  Elle a commencé la tendance au #HipDips pour encourager les femmes à s'aimer comme elles sont. 


@iskraembedded via

Quand Iskra Lawrence a fait une vidéo en mangeant des chips pour répondre à tous ceux qui critiquaient sa silhouette. 

Ce mannequin a passé des années à se priver et se faire retoucher par l'industrie. Aujourd'hui, elle ne prône pas les rondeurs ou l'obésité, elle prône l'estime de soi et la santé, peu importe sa forme et refuse de se faire retoucher sur ses photos. Elle a partagé son histoire inspirante en lien avec la diète et sa prise de poids et passe sa vie à encourager les femmes à s'aimer tel quelles sont. 


Quand Loey Lane, une Youtubeuse avec 1 327 966 abonnés s'est tannée de se faire dire ce que les femmes rondes ont le droit ou pas de porter l'été, et a décidé d'en faire une vidéo. 

La jeune femme a prouvé que la mode d'été n'est pas réservée aux personnes minces. C'est ton confort à toi, et comment tu le portes qui change tout, peu importe ta silhouette. La vidéo a eu près de 374 000 vues. 


@ladygagaembedded via

Quand Lady Gaga s'est fait critiquer sur son corps au Super Bowl et qu'elle a décidé de répondre de la plus belle des manières sur son compte Instagram

« J'ai entendu dire que mon corps faisait l'objet de nombreuses conversations. Je n'ai qu'une chose à vous dire : je suis fière de mon corps et vous devriez être fier du vôtre aussi. Qu'importe qui vous êtes ou ce que vous faites. Je pourrais vous citer un million de raisons pour lesquelles vous n'avez aucunement besoin de répondre aux exigences des autres pour réussir. Soyez vous-même, inconditionnellement. C'est le truc des champions. Merci à tous pour votre soutien. Je vous aime. Xoxo. Gaga » 


Zinteta #stretchmarks project 💜

Une publication partagée par Cinta Tort Cartró 🌙 (@zinteta) le

Quand l'artiste Cinta Tort Cartró a décidé de changer les vergetures des femmes en projet d'art pour célébrer le corps des femmes comme il est. 

Elle a dit au magazine People : « La société voit ces choses comme des défauts, mais ce ne sont pas des défauts, ce sont des parties de nos corps et on doit les accepter. Parce que si on ne les accepte pas, on accepte probablement pas nos corps et on ne s'accepte pas nous même.  »



Quand la mannequin Liza Golden-Bhojwani a révélé les horreurs qu'elle s'infligeait pour correspondre aux exigences du milieu de la mode pour inspirer les femmes à être en santé. 

« La photo à droite, c'est moi maintenant, mon corps comme il est. Pas parfait, pas prêt pour un défilé de Victoria's Secret, mais c'est le mien et je suis heureuse. Je m'entraîne cinq fois par semaine, mais il y a des fois que je ne le fais pas à cause de blessures ou voyages. Et tu sais quoi? C'est parfait pour moi. »


"Je te trouve tellement bonne d’être allée à Occupation Double malgré tes formes" J’aimerais vraiment être capable de passer à autre chose et juste dire merci. Mais j’ai envie de crier un peu. C’est pas normal que l'on aborde ENCORE le sujet de la différence entre nos corps. On me pointe du doigt en disant, "TOI tu es différente parce que TOI t’es game d’aimer le corps que tu as". Je trouve ça triste pis je trouve ça déroutant. C’est pas normale que je me fasse rappeler que la norme c’est de ne pas aimer qui on est. Je ne serai jamais le stéréotype de beauté qu’on nous a imposé, jamais. Je ne me vois juste pas comme une enveloppe corporelle. Je sais ce que je vaux. Je sais que je suis une bonne personne. Les critères de beauté que cette société valorise... Le chapeau ne me fait pas. J’ai jamais aimé les chapeaux et toute façon. Je suis totalement libre du regard que la société a sur moi. Pour moi, le physique d’une personne ne sera jamais plus important que les éclats qui vivent derrière ses yeux. Je m’en fou que tu aies des abdos ou non. Je veux savoir ce qui te fais souffrir. Je veux apprendre ouvrir mes yeux sur ce qui te fais sourire. Je veux savoir si tu es ready d'oublier les limites imposées à ton coeur pour la personne que tu aimes. Je veux savoir si t’es game d’avoir l’air ridicule juste pour l’aventure d’être en vie. La beauté intérieur d’une personne ne sera jamais visible. Ça ne me satisfait pas de me fier à l’apparence. Je ne me trouve pas belle parce que je suis belle. Je suis belle parce que je me trouve belle. Y’a juste moi qui peut définir ma beauté et c’est quelque chose que jamais je vais laisser quelqu’un m’enlever. J’aime mon corps, mais j’aime encore plus la personne que je suis à l’intérieur. Et c’est de là qu’on devrait s’aimer le plus fort, parce que quand on est un bon humain on devient automatiquement une belle personne. Alors s’il te plait, arrête de dire que tu me trouves bonne d’aimer qui je suis. Travaille sur ce qui fait que tu es incapable de passer par dessus une fucking enveloppe corporelle pour t’aimer toi aussi. #TeamNoHat @mpphotographie

Une publication partagée par ALANIS (@alanis.desilets) le

Quand Alanis d'Occupation Double a abordé le fait qu'elle n'était plus capable de se faire dire qu'elle était « courageuse » d'accepter son corps et d'être allée à OD. 

La jeune femme a publié une photo sur son compte Instagram avec un texte (ci-haut) qui rappelle que dans le vie, c'est pas seulement l'enveloppe corporelle qui importe mais surtout la beauté intérieure et comment on se sent dans son corps.


Quand Tabria Majors, une mannequin taille plus de 27 ans, a décidé de recréer les photos en lingerie de Victoria's Secret pour montrer le manque de diversité flagrant chez leurs mannequins. 

Ce message (qu'on a traduit) accompagnait ses photos: « Peut-être que je serai un ange de Victoria's Secret pour l'Halloween cette année, comme ça n'arrive pas dans la vraie vie, lol. Je ne fais qu'un hommage à mes photos et ensembles préférés de chez VS pour montrer que les femmes avec des courbes peuvent rock (et vendre) de la lingerie comme les mannequins traditionnelles. »


@adrianalimaembedded via

Quand Adriana Lima a affirmé qu'elle n'était plus capable des valeurs superficielles que la société et les médias imposent. 

Il y a seulement deux semaines, l'un des visages les plus connus de la marque de lingerie américaine Victoria's Secret, et mère de deux enfants, a reçu une invitation pour filmer une « vidéo sexy qui serait publiée et partagée sur les réseaux sociaux. ». Voici ce qu'elle avait à dire là-dessus: 

« Même si par le passé j'ai fait beaucoup de choses du genre, quelque chose a changé en moi quand une amie m'a abordé pour me partager qu'elle était malheureuse avec son corps, et ça m'a fait réfléchir...Que tous les jours de ma vie, je me réveille en me demandant à quoi je ressemble. Est-ce que je vais être accepté dans mon travail? Et à ce moment j'ai réalisé que la majorité des femmes se réveillent probablement chaque jour en essayant de correspondre aux stéréotypes que la société, les médias sociaux et l'industrie de la mode imposent. Je me suis dit que ce n'était pas une manière de vivre, et au-delà de cela, ce n'est pas sain physiquement et mentalement, donc j'ai décidé de faire un changement. Je n'enlèverai plus jamais mes vêtements pour une cause vide...»


@si_swimsuitembedded via

Quand le Sports Illustrated a finalement mis 4 femmes « taille plus » dans son Swimsuit Edition. 

Jusqu'à 2017, la seule femme considérée « taille plus » à avoir posé en maillot pour le Sports Illustrated Swimsuit Edition était la célèbre Ashley Graham, en 2016. L'intégration de femmes de toutes tailles dans ce célèbre magazine a été saluée de beaucoup de femmes de l'industrie qui savent à quel point c'est dur de percer dans le milieu quand tu n'as pas la silhouette « parfaite » selon les critères du milieu. 


En 2018, j'espère doubler cette liste. 

Partager sur Facebook

Recommended for you