LP nous donne 8 trucs pour se mettre en forme et en santé tout en gardant la motivation - Narcity

LP nous donne 8 trucs pour se mettre en forme et en santé tout en gardant la motivation

LP d'Occupation Double donne ses meilleurs conseils pour se garder en santé.

La nouvelle année est arrivée, et pour plusieurs, c'est une bonne motivation pour prendre soin de sa santé, ou même repartir à neuf après le temps des Fêtes. Plusieurs personnes se donnent des objectifs pour l'été, ou même, dans un monde idéal, pour l'année et le reste de leur vie.

Dans tous les cas, ça peut devenir assez confus, et parfois malsain, toutes ces résolutions. Certains se donnent des gros objectifs personnels, et y vont avec des techniques douteuses ou peu recommandées par les spécialistes de la santé pour y arriver. Généralement, il y a donc deux conséquences possibles: des bons résultats, mais une santé piètre et un corps débalancé, ou une personne démotivée devant cette montagne.

À lire aussi: 20 entraîneuses québécoises qui vont te convaincre de ne pas « chocker » le gym

On est donc allés jaser avec LP, que tu as sans doute connu d'Occupation Double, mais qui est en fait vraiment plus qu'un simple candidat de téléréalité. LP est entraîneur de profession et propriétaire d'un gym AHL Performance, et travaille au quotidien avec des personnes qui ont de beaux objectifs à atteindre. Il nous a donc expliqué ses trucs autant niveau alimentation qu'entraînement pour prendre soin de son corps de manière saine et durable. 

1. Faire attention aux grosses résolutions

@lp.ahlperformanceembedded via  

Évidemment, si le nouvel an est une source de motivation, c'est tant mieux. Il n'est jamais trop tard pour commencer à prendre soin de soi. Toutefois, si tu veux garder la motivation, il y a une erreur que LP raconte voir trop souvent: les gens se donnent des objectifs énormes, et finalement, après la semaine de départ, ça devient lourd, et avec raison. « L'erreur la plus fréquente, c'est ceux qui veulent trop commencer vite. Des fois, je mets le break au monde. Commence par 2x semaine, met ça à ton horaire. Le but c'est d'intégrer ça à son horaire de vie à long terme pour ne pas se décourager et laisser son corps s'habituer. » 

Il explique le tout avec une bonne métaphore: 

« Moi la santé, je la vois comme un pont; si tu veux bâtir un pont solide et durable, il te faut des bonnes bases, des bons piliers. Pour moi, tu commences à t'entraîner 2-3x semaine, en partant, tu te mets un pilier ou deux. Après ça, si tu t'alimentes bien 80% du temps, bien la tu te rajoutes un pilier. Et là, quand tes piliers sont mis, tu peux bâtir ton pont autour de ça. Si les bases sont solides et durables, le reste vient facilement. » 

2. Ne pas se donner un objectif en perte de kilos

@lp.ahlperformanceembedded via  

On est en 2019, on a sérieusement fait le tour: le poids, ce n'est pas un indicatif de forme physique, et ça ne devrait pas être une source de complexe. Toutes les silhouettes sont belles, et vous valez vraiment plus qu'une enveloppe corporelle.

LP raconte que tout le monde devrait se concentrer sur une seule chose: se mettre en santé, et avoir un mode de vie actif et sain. Et pour être considéré « actif », tu n’as pas besoin d'aller au gym 5x semaine ou être un gros adepte de crossfit. Selon lui, un mode de vie sain découle d'un total d'activité physique de minimum 3h par semaine.  Ça peut être de la marche rapide, du vélo, de la danse, du patin... 

Après, si les gens veulent affiner leur silhouette, c'est à leur discrétion, mais ça, ça va venir naturellement s'ils prennent soin de leur corps, le nourris bien et le font bouger. Les muscles vont se développer et la silhouette va se raffermir. 

Le risque avec les gens qui se donnent des objectifs de perte de kilos, c'est que ça peut devenir une obsession, donner une mauvaise relation avec la nourriture, et aussi provoquer un relâchement à la fin. L'important, selon LP, c'est de développer des habitudes de vie saines et durables. Si tu te donnes un objectif de perdre 10 lb avant l'été, et là que tu te dis: « super, je les ai perdus » et que tu reviens à tes mauvaises habitudes d'avant ou tu t'es tellement privé que tu veux te gâter, tu vas entrer dans un cercle vicieux et malsain. 

3. Choisir un entraînement adapté 

@nissdeniceembedded via  

Ce n’est pas compliqué, LP recommande de bouger, peu importe ce que tu fais. La muscu en salle de sport, ce n'est vraiment pas pour tout le monde, et c'est bien correct comme ça. Selon lui, trop de gens associent la santé au gym. « Tu peux bien aller au gym pendant 2h et te pogner le beigne, ou tu peux faire un sport pendant 2h et suer. » C'est important de trouver une activité physique qu'on aime, et la faire à son aise: les entraînements à méga intensité c'est pas pour tout le monde, et ce n'est pas le seul moyen de se garder en forme, et même, d'avoir de bons résultats. 

« J'ai un client qui vient 3x semaine, il sait qu'il pourrait pousser plus, mais lui aime mieux pousser à 70%, faire tel type de trainning. Il sait qu'il pourrait pousser plus et avoir plus de résultats, mais à la fin de la journée c'est ce qu'il aime et ce qui le garde motivé. J'aime mieux qu'il vienne 3x semaine à 70% de son intensité maximale à l'année, que si j'arrive et que je suis comme l'armée et qu'au final après un mois il décroche et ne reviens plus. »

Tu es donc mieux de trouver quelque chose que tu aimes et que tu vas toujours faire, que de te torturer pendant 1 mois pour ensuite être démotivé le mois d'après. 

4. Varier ses entraînements 

@lp.ahlperformanceembedded via  

Même si tu trouves l'entraînement parfait pour toi, LP recommande de varier ses entraînements pour ne jamais se tanner. Il raconte qu'il a des clients qui viennent le voir 2x semaine, vont skier une journée et vont courir l'autre, par exemple, et c'est bien correct comme cela. Selon lui, c'est le secret pour ne pas se tanner.

Puis, si tu n'aimes pas les gros entraînements au gym ou les entraînements avec un entraîneur qui te suit tout le long, il recommande les entraînements ou défis en ligne qui peuvent être une source de motivation.

Avec Alanis, il a créé son 3e challenge qui sort vendredi prochain le 18 janvier: le Sweating Challenge. Le Sweating Challenge, c'est un work-out de 4 semaines qui se fait à la maison, sans équipement, 3x par semaine pendant 30 minutes (environ, selon ta vitesse) par séance. Contrairement à son dernier défi qui ciblait les fesses, celui-ci c'est pour tout le corps alors qu'il va venir le tonifier. Il explique que pour ceux qui ne veulent pas aller au gym ou veulent quelque chose de rapide à faire devant la télé, c'est une belle alternative peu coûteuse. 

Comme son tout dernier challenge, il explique qu'une partie des bénéfices iront à une fondation qui lui tient à coeur, mais va seulement la dévoiler la semaine prochaine. 

5. Éviter les diètes

@justjillc79embedded via  

 

« Moi j'suis pas un gars de diète à l'année longue et de manger juste du riz, du brocolis et du poulet. Personnellement, j'trouve ça vaut pas d'la marde. » dit-il avec honnêteté.

LP raconte qu'il ne fait pas de plan alimentaire strict ou de diète à ses clients, et ne les recommande pas. Lui, il conseille plutôt les guides alimentaires. « Par exemple, je ne vais pas dire à mes clients de manger 17 amandes, à la fin de la semaine, qu'il en mange 17 ou 22, ça ne fera pas de différence. Qu'il mange une poignée de noix et ne se rende pas fou à mesurer tout ce qu'il met dans son corps. »

Il explique que la base d'une bonne alimentation, c'est de construire ses assiettes de la sorte: protéines, fibres, bon gras, vitamines. Selon lui, les sucres et les glucides c'est un gros fléau. Les sucres et les viandes rouges devraient être consommées avec modération alors que le sucre tue pas mal plus de personnes que la cigarette, par exemple, annuellement. On donne beaucoup plus de glucides à notre corps qu'on devrait en donner.

Dans le fond, il recommande de consommer ce qu'on va utiliser. Si tu t'en va faire 2h de sport intensif, tu peux manger plein de carbs, mais si t'as envie de manger des pâtes et tu vas rester à la maison, il recommande par exemple de mettre moins de pâtes dans l'assiette, de mettre plus de viande et de légumes dans la sauce et de mettre plus de sauce. 

Puis, son conseil le plus important, c'est de se donner l'objectif de bien manger, mais seulement 80% du temps. Se priver, après ça vient créer des rages. Mange bien le 3/4 du temps, et permet-toi les écarts que tu veux le reste du temps. LP raconte que, même s'il mange bien et prend soin de lui, c'est pas lui qui va se priver d'un McDo à 3h du mat après une soirée entre amis. L'important, c'est l'équilibre et d'avoir du plaisir à manger et se créer des bonnes assiettes. 

6. Éviter les jus, même les « jus santés »

@lp.ahlperformanceembedded via  

Dans la lignée des sucres trop présents, LP recommande d'éviter les jus, ou d'y aller avec modération. On a tendance à penser qu'un bon verre de jus d'orange c'est santé, mais au final, c'est beaucoup de sucre. « 40g de sucre qui vient d'un jus d'orange ou 40g de sucre qui vient d'un verre de Coke, c'est 40g de sucre quand même. » Il recommande de boire de l'eau, et de la manger l'orange, ou le fruit avec la fibre. Le fruit entier va t'amener beaucoup plus que juste du sucre. 

7. Porter attention aux « déjeuners santé »

@shelovesfruitembedded via  

LP trouve ça un peu fâchant comment l'industrie profite du manque d'éducation de la société au niveau de l'alimentation pour leur vendre n'importe quoi. « Ce n’est pas parce que c'est écrit bio, sans gluten ou végane que c'est nécessairement bon pour la santé »

« Des fois, les gens ne s’en rendent pas compte, ils prennent un bol de 100g de céréales « santé avec fibres », avec du lait et un jus d'orange. C'est vendu comme un déjeuner santé ça, ça parrait bien: des céréales avec fibres bio, du jus d'orange fait avec des vraies oranges et du lait 2% de producteurs canadiens... Mais au final tu prends un déjeuner qui équivaut à 35 cuillères de sucre pur dans ton ventre. Et après à 2h de l'après-midi tu te demandes pourquoi tu as un gros down d'énergie. »

Selon lui, c'est ce que tu mets dans ton corps le matin qui va lui donner du « gaz » pour le reste de la journée et c'est un bon déjeuner faible en glucides qui va te permettre de ne pas avoir un niveau d'énergie qui fluctue. Il donne un exemple d'un bon déjeuner selon lui, et c'est loin d'être un gros truc de diète restrictive:
- 2 oeufs + 4 blancs d'oeufs avec plein de légumes de ton choix en omelette
- une poignée de noix (nature) mélangées
- un « smoothie » fait de baies et de lait d'amandes 

Même s'il recommande tous les fruits, il explique que plus le fruit est petit et sa peau est mince, plus le taux de sucre dans le fruit est petit. Donc, à mon grand plaisir, il recommande de manger des baies. 

8. Prendre les bonnes vitamines pour combattre la dépression saisonnière

@lp.ahlperformanceembedded via  

Les nuits s'allongent et le temps d'ensoleillement est réduit l'hiver. Conséquence: une dépression saisonnière due à un manque de vitamine D et un affaiblissement du système immunitaire.

La vitamine D ne se trouve pas dans de nombreux aliments, et prendre un avion pour le sud va certainement aider, mais ce n’est pas accessible à tous. C'est pourquoi LP explique que ça vaut vraiment la peine d'investir dans de bonnes vitamines à prendre au quotidien.

Selon lui, les incontournables sont la C et la D, et l'idéal est de la prendre en liquide ou en spray sous la langue: « En pilule, ton corps l'assimile moitié moins qu'en spray ou en gouttes. » Enfin, fais attention aux « super vitamines » qui contiennent un cocktail de vitamines, mais pas nécessairement celles dont ton corps a besoin. 

Enfin, l'important c'est de le faire pour soi en ayant du plaisir et pour les bonnes raisons: vivre bien, et longtemps.

 

Partager sur Facebook