6 trucs simples pour vaincre tes horribles pensées quand tu fais de l’anxiété - Narcity

6 trucs simples pour vaincre tes horribles pensées quand tu fais de l’anxiété

Fais bonne route, anxiété!

On s'entend pour dire que tout le monde fait de l'anxiété, à certains moments dans leur vie. Minimalement.

Sauf que ça devient tellement dérangeant quand l'anxiété vient te guetter au quotidien, pis que c'est une de tes premières pensées quand tu te réveille le matin. Sérieux, fous le camp, anxiété.

WALK out the door, oh you're not welcome anymooore.

À lire également : Le meilleur truc que j'ai essayé pour vaincre mon anxiété tous les jours




On les a tous, ces pensées lourdes, crois-moi. Si tu pensais que tu étais seule, détrompe-toi l'ami. On est littéralement tous dans le même bateau, pis je te promets qu'il coulera pas.

Juste pour que tu saches à quel point je te comprends, je t'ai concocté une petite liste de pensées qui pourraient te passer par l'esprit et en prime, des trucs magiques pour réduire cette maudite anxiété qui pourrit ta vie. Check it out!

1. « Ça va mal se passer »

Quand on fait de l'anxiété, c'est inévitable qu'on se dise que tout risque de mal tourner. Que ce soit pour une job, pour l'école ou pire encore, pour les relations interpersonnelles : on c-a-p-o-t-e. 


Un petit truc en psychologie qui est bien : la résignation. Résigne-toi. Pis là tu vas te dire « hein, me résigner? genre arrêter tout? ».

Ben non. 

Résigne-toi dans ce sens-là : dis-toi que le pire qui peut arriver, c'est réellement que ça marche juste pas. Ça peut pas aller pire que ça, pis ça veut pas dire que t'auras pas quelque chose d'immensément meilleur pour toi, si jamais ton plan tombe à l'eau.

Go for it, pour la job, la relation ou l'école, t'as littéralement rien à perdre, parce qu'il y aura toujours d'autre chose qui t'attend.



2. « Tout le monde me juge » 

@selflovesoophembedded via  

Ça, je vais te l'accorder : t'as absolument raison. Tout le monde juge tout le monde. Justement, tu ne pourras jamais changer cette tendance naturelle chez l'être-humain. Elle est là depuis le début des temps.

Par contre, ce que tu peux faire, c'est ça : contrôler comment tu réagis face à cette situation. En psychologie, la perception de contrôle fait partie d'une des façons les plus efficaces de te sortir d'une situation stressante.

Mon truc : contrôler la façon dont je vois les choses. Tu sais ce que je me dis? Peut-être que les gens pensent de belles choses de moi. Concentre-toi sur quelque chose que tu aimes chez toi aujourd'hui. Tes cheveux, ton sourire ou simplement ta gentillesse. Puis dis-toi que c'est ÇA que les gens remarquent! (Parce que c'est probablement vrai). 


3. « J'aurais pas dû dire ça »

Via chalis007

Cette situation m'arrive au moins une fois par jour. Avoir une conversation avec une connaissance ou un proche par exemple, pis dire quelque chose de travers.

Du genre, tu croises la personne qui te dit : « hey salut » pis toi tu réponds « oui, toi? ». Ayoye, bonjour le malaise.

Et le PIRE, c'est que tu continues d'y penser toute la journée et tu te ressasses la conversation, à t'imaginer 1000 scénarios où tes échanges avec la personne se passent autrement pour te rassurer. Pourquoi j'ai pas juste dit allô? Pourquoi?! Duuuude.

Mon truc : me dire que c'est pas SI ridicule que ça et tenter d'en rire. Je sais, ça te semble simple, mais la conversation est dans le passé et tu ne peux plus rien y changer. 

Pis de toute façon, ta connaissance est sûrement déjà en train de penser à autre chose, genre ce qu'elle va regarder sur Netflix ce soir en mangeant ses Doritos


4. « Est-ce que cette personne-là m'aime encore? »

@sir_isac_newton__embedded via  

Celle-là, c'est un classique quand on fait de l'anxiété. Tu sais comme moi que, les plus anxieux d'entre nous, on a toujours besoin d'être rassurés par rapport au fait que les autres nous aiment (encore).

Comme Demi Lovato dirait : Tell me you looooove meeeee. Awaille, tell me.

Tu te le demandes encore plus quand tu viens juste d'avoir un conflit avec une personne que t'aimes. C'est inévitable : on se dit qu'elle ne nous aime plus autant qu'avant.

Mon truc : prendre conscience de l'amour que j'ai pour les autres.

Ben oui. Un peu de projection. Pourquoi les autres arrêteraient de m'aimer sans raison, même si on se chicane, alors que moi, ce que je ressens reste inchangé malgré tout? Simple, mais LOGIQUE!


5. Trop te fier aux expériences négatives du passé

@louloute888embedded via  

C'est normal de se fier à ce qu'on a vécu dans la vie et d'aborder un regard méfiant sur les choses à venir. Ça devient moins cool quand ça nous empêche de vivre des expériences.

Il y a un petit terme en psychologie qui se nomme l'aversion. Quand une expérience t'a complètement traumatisé, tu deviens dégoûtée des situations similaires. 

Mon truc : l'immersion. Par exemple, t'as eu le coeur brisé par un dude ou une fille et tes amis ont passé genre 2 ans à te ramasser à la petite cuillère. Sauf qu'il est temps de la jeter aux poubelles, la petite cuillère.

L'immersion, c'est-à-dire te plonger directement dans la situation sans penser, va te permettre de vivre l'expérience qui te fait peur. Je te le dis! Un coeur brisé? Des peanuts, ça! Viens-t'en qu'on vive notre amour.

Tu peux aussi t'aider en te remémorant ce qui s'est bien passé dans ta vie : il n'y pas seulement eu des caves qui t'ont brisé le coeur. Il y a aussi des gens qui t'aiment, pis ça c'est positif. Focus sur les BONNES expériences du passé!



6. « Je suis pas assez compétent(e) »

@jordanbauer_embedded via  

Dans le club des anxieux, c'est bien connu : on doute toujours de nos compétences et on remet tout en question. 

Mon truc : le renforcement positif. 

C'est super simple et agréable :
chaque fois que tu fais quelque chose de bien, tu te récompenses. Là tu vas me dire « est-ce que j'ai de l'air d'avoir plein d'argent dans mon compte en banque moi-là? ». Ce à quoi je rétorque : non, mais ça peut être de petites récompenses!

Genre, quand tu réussis un truc et que t'en es fier/fière, dis-le à autant de gens possibles pour qu'ils te félicitent! Ou encore, achète-toi ton gâteau préféré, ou paie-toi une petite sangria sur une terrasse. Ça a l'air niaiseux de même, mais chaque fois que tu te récompense, ton cerveau l'emmagasine et ça t'encourage à penser des choses positives de toi-même. YAY!

Renforcement positif. Renforcement p-o-s-i-t-i-f!


Et dans tous les cas, dis-toi que tu n'es jamais seul. L'anxiété ça arrive toujours d'un seul coup, sans t'avertir (je le sais, c'est affreux). Dis-toi une chose : il y a toujours une ressource ou quelqu'un autour de toi qui est disponible. Prends le temps de prendre le temps.

Prends le temps de t'aimer. 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Émilie Beaudoin-Paul