Souffrir d'anxiété, c'est probablement une des pires choses qui peut nous arriver au niveau psychologique, parce que c'est pas tout le monde qui a accès aux soins en santé mentale. Non seulement ça, mais être vulnérable devant quelqu'un qu'on connaît pas, deux fois semaines, pendant 1 heure et 30? On a déjà de la misère à être vulnérable avec nos proches, en partant.

À lire également : Ce que je voudrais dire à l'anxiété qui me hante au quotidien

Il reste que, c'est important d'aller consulter si ça nous empêche de fonctionner. Mais si tu souffres d'une anxiété qui t'empêche pas de vivre, et qui ruine tout de même minimalement ta qualité de vie : il faut que t'essaies le plus possible de te concentrer sur le positif qui fait partie de ton quotidien.

Et je veux pas passer pour la fille trop positive, ou over enthousiaste, parce que je connais c'est quoi, ce trouble envahissant... sauf que des fois, tant bien que mal, je tente de me rassurer avec quelques pensées, pour me dire que je suis capable de vivre avec ce maudit monstre psychologique là, qui essaie de m'abattre. 

Alors, je vous les partage, en espérant que ça vous aide à comprendre que vous êtes merveilleux, malgré ce trouble qui ne l'est pas, lui.

 

1. Tu as une belle capacité d'introspection

T'es apte à te remettre en question à propos de ce que tu es, et comment tu agis. Pis je pense que c'est important l'introspection (même si les anxieux, on en fait un peu trop), mais au moins, on est capable de se remettre en question et ça nous sauve de beaucoup de choses.


2. Ça te rend plus empathique

Souffrir, ça rend définitivement plus empathique. Souffrir d'anxiété? Ça fait en sorte que tu comprends absolument toute la souffrance psychologique des autres.

T'es tellement empathique, qu'on dirait même que tu vis la souffrance avec les autres. Ça a l'air négatif dit comme ça, mais je suis contente de savoir que je vis dans un monde où d'autres gens peuvent me comprendre, dans mon anxiété et que je ne suis pas isolée.


3. Le « rush » d'adrénaline

Quand on est anxieux, les crises qui surviennent peuvent être accompagnées d'adrénaline, souvent. 

(Je sais, crois-moi).

Le seul petit avantage à ça, c'est que des fois cette adrénaline-là nous permet de dire « ce qu'on pense et ce qu'on a sur le coeur » enfin, ou encore, de faire un move qu'on était pas apte à faire avant d'être crinqué(e). 


4. Tu « care »

C'est important que tu comprennes que, malgré que tu vis de l'anxiété, certaines personnes n'arrivent à rien ressentir.

Et je sais que tu risques de te dire qu'il y a un équilibre entre « rien ressentir et trop ressentir » et t'as raison, mais essaie de focusser sur le fait qu'au moins, tu ressens les émotions humaines.

La sociopathie, c'est un vrai trouble et certaines personnes ne ressentiront jamais rien de leur vie. 


5. Ça te permet de réfléchir avant d'agir

Être anxieux, c'est aussi réfléchir profondément par rapport à une décision qu'on doit prendre. Ça nous rend moins impulsif, et parfois, ça peut nous éviter beaucoup de remors.


6. Ça t'évite des soirées où ça te tentait juste pas d'aller

C'est la seule fois où je trouve tolérable de faire de l'anxiété sociale. LA SEULE FOIS. Quand ça m'évite des soirées lourdes où j'avais définitivement pas envie d'aller.


7. Ça te permet de te rappeler des petits détails

Quelqu'un essaie de te mentir et tu le sens? Qu'il n'essaie même pas, tu te souviens de chaque détail, chaque mot et chaque conversation par COEUR.

Oh yeah.


8. Tu anticipes toujours le pire donc...

T'es mentalement et émotionnellement prêt(e) s'il survient quelque chose de négatif, parce que tu « pensais déjà » que ça allait arriver, anyways.

Donc, t'es pas mal plus prêt(e) que les autres à faire face aux mauvaises situations que tu le penses!

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications