Hier, je me suis adonnée pour la millième fois à une de mes activités sportives favorites, c'est-à-dire découvrir de nouveaux films sur Netflix. 

Parmi les suggestions, il y avait le film Heartthrob. Bien qu'il est sorti en 2017, il n'est disponible que depuis le 1er janvier sur Netflix. En français, le titre signifie « une personne attrayante qui fait battre ton coeur rapidement ». J'ai tout de suite reconnu l'acteur Keir Gilchrist de la série Atypique et je me suis lancée. 

Via keirgilchristofficial

Alors qu'AllôCiné qualifie le film de thriller romantique, j'ai plutôt l'impression d'avoir écouté un drame. Fidèle à ses rôles habituels, Keir interprète un jeune homme timide et très intelligent. 

Son personnage, Henry, s'éprend d'une jeune fille populaire nommée Sam aux tendances quelque peu olé olé. Au départ, même moi je les trouvais mignons. Mais rapidement, les choses commencent à dégénérer. 

Henry fait preuve d'une jalousie excessive et d'un comportement très possessif. Il débute doucement en ne faisait qu'écouter les conversations de sa copine à son insu. 

Une journée où ils sont à la plage, un de leur ancien camarade de classe (car ils viennent de graduer) demande à Henry s'il a donné le hochet à Sam ou pas encore. Ne sachant pas trop de quoi il veut parler, il découvre rapidement par lui même qu'elle a cette drôle de manie à chaque fois qu'elle a un orgasme. 

Via Netflix

Il devient furax après cette découverte et se présente à une soirée où il n'est pas invité afin d'aller confronter leur ancien collègue. Il s'emporte rapidement et tue délibérément le jeune homme (il est arrivé déjà une roche à la main). 

Il commet par la suite un deuxième meurtre avec des motifs similaires sans que personne ne le sache. Il devient de plus en plus colérique et frappe éventuellement Sam sans le vouloir. Elle finit par lui pardonner, mais ses crises sont de plus en plus insupportables.

Via Netflix

En mon sens, ce film dénonce explicitement le cercle infernal de la jalousie maladive. Dans ce genre de relation, le partenaire affecté démontre des signes de paranoïa et de dépendance affective excessive. 

Le partenaire se met à s'imaginer des choses. À croire que tout le monde désire son conjoint et vice versa, à interpréter les choses de façon complètement erronée. On parle alors de distorsions cognitives. 

D'un autre côté, la personne affectée ne veut qu'une seule et unique chose et c'est d'être en compagnie de son conjoint. En ce sens, elle met sa vie de côté et renonce à certains projets intéressants. Le jaloux veut carrément posséder l'autre et redoute que cette personne ne lui échappe un jour. 

Je trouve que malgré les excès qui font d'un film un film, c'est une très belle réalisation qui permet une meilleure compréhension des symptômes qui peuvent être graduels mais oh combien nocifs. 

Si tu te retrouves alors un jour dans ce genre de situation, fuis! 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications