#SaggyBoobsMatter: la nouvelle tendance Insta qui fait jaser - Narcity

#SaggyBoobsMatter: la nouvelle tendance Insta qui fait jaser

Enfin une tendance rafraîchissante!

En 2018, bien que la body positivity prenne de plus en plus de place dans les médias, c'est encore difficile de trouver des femmes qui s'aiment et s'acceptent complètement comme elles sont. Les chirurgiens se remplissent les poches, et de plus en plus de femmes ressemblent aux membres du clan Kardashian-Jenner. Qui peut les blâmer, alors que c'est ce qui nous est montré jour après jour quand on ouvre notre téléphone cellulaire ?

Parmi les plus gros complexes, les poitrines. On dirait que toutes les femmes ont quelque chose à dire: trop petits pour un beau décolleté, trop gros pour le maillot tube que t'adores, trop pointus, pas assez rebondis... On essaye tous de se fondre dans une norme irréaliste. 

Voici pourquoi Chidera Eggerue, une jeune influenceuse de 23 ans comptant près de 60 000 abonnés, a finalement mis son pied à terre et créé un nouveau mouvement pour renverser la norme: #SaggyBoobsMatter. En français, ça veut dire que les seins plus tombant comptent aussi. Parce que ce n'est pas vrai que seulement les petits seins peuvent porter des bralettes et seuls les seins parfaits peuvent être montrés. 

@theslumflowerembedded via

Dans une entrevue accordée à la BBC (et traduite en français par Narcity), elle explique la base de son idée:

« Quand on regarde la manière dont le corps de la femme est représenté dans les médias... On se fait dire qu'on doit être parfaite en tout temps, et ce n'est pas réaliste. J'ai créé le hashtag parce que, comme jeune femme, je me rappelle aller au magasin m'acheter des brassières, et quand j'essayais ce qu'on me suggérait avec ma silhouette, je ne ressemblais toujours pas à la femme sur l'emballage du produit. Je me suis demandé: pourquoi est-ce que mes seins ne sont pas aussi fermes, je suis si jeune? Je ressentais de la pression, surtout à l'école secondaire, alors que je ne trouvais pas mes seins assez fermes. Je me rappelle que je voulais économiser pour me faire faire les seins à 18 ans.  »

Évidemment, le mouvement a reçu un support monstre. Les femmes se reconnaissent et trouvent ça rafraîchissant de voir autant de support. 

@you.nicornembedded via

« C'est tellement triste et absurde de savoir que je pensais comme ça » a-t-elle ajouté. « J'ai commencé à cacher mon corps et porter des brassières push-ups super inconfortables pour correspondre aux standards de la société et me sentir attirante. »

Selon son mouvement, suivi par plus de 675 personnes, sa propre valeur va au-delà des préjugés. 

Des femmes de partout à travers le monde se permettent de mettre des photos de leurs seins sans brassière qui remonte le tout et c'est rafraîchissant à voir. Plusieurs accompagnent même leur photo d'un témoignage touchant. 

@_histelcembedded via

@giveitawaygembedded via

@pahtacoembedded via

@ditch__the__dietembedded via

Le mouvement vient définitivement de gagner une nouvelle partisane. 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

Recommended for you

Izabelle Bee Carbure à la caféine et a toujours un agenda plus chargé que le nombre d'heures dans une journée. @iza.bee sur Insta