6 choses que tu dois savoir du passage de Mark Zuckerberg au Congrès américain hier - Narcity

6 choses que tu dois savoir du passage de Mark Zuckerberg au Congrès américain hier

Un sujet qui nous concerne tous!

Tu as peut-être vu passer dans ton fil d'actualité des rumeurs selon lesquelles Facebook utiliserait les données privées de ses utilisateurs afin de les revendre à d'autres compagnies.

C'est en fait 87 millions de personnes qui ont été affectées par la collecte d'informations et celles-ci ont été vendues à la firme d'analyse de données politiques Cambridge Analytica. Face à toutes ces accusations, Mark Zuckerberg a dû se présenter hier devant le Congrès américain afin d'éclaircir le tout et de répondre à plusieurs questions communément partagées.

Via Panom Bounak | Dreamstime.com

Et comme c'est un sujet qui nous concerne tous mais que je sais que des fois, regarder plusieurs heures de « blabla » ça peut être lourd, j'ai décidé de te dresser une courte liste des 6 choses à retenir de sa parution devant les sénateurs hier :

1. Les dirigeants se sont encore une fois excusés

Depuis les 14 années d'existence de Facebook, l'entreprise s'est excusée 14 fois. Mark a tenu à prendre cette fois-ci personnellement le blâme sur ses épaules et a précisé que l'abus des informations personnelles était son erreur.


2. Facebook est ouvert à une nouvelle réglementation

Les dirigeants estiment que ce pourrait être une bonne idée d'une part ajuster l'encadrement autour des informations personnelles et d'une autre créer un projet de loi afin de mieux contrôler les « publicités politiques ».


3. Les sénateurs ne comprennent pas comment fonctionne Facebook

À un certain moment, Facebook a admis n'avoir en réalité aucun réel compétiteur. C'est probablement la raison pour laquelle les sénateurs ne semblaient pas vraiment comprendre le domaine dans lequel la compagnie évoluait. Ils lui ont d'ailleurs demandé des suggestions d'encadrements réglementaires qui conviendraient le mieux à Facebook et une autre sénatrice lui a demandé de l'aide pour accélérer la vitesse de l'Internet dans les régions qu'elle représente...


4. Il pourrait y avoir une version payante de Facebook

Bien qu'il y aura toujours une version gratuite du site internet, Mark n'exclut pas l'option d'une version payante où il n'y aurait pas de publicité et où les habitudes d'achat des utilisateurs ne seraient pas exploitées de la même manière.


5. L'intelligence artificielle prendra bientôt plus de place

Afin de mieux modérer les commentaires haineux et les discours douteux présents sur Facebook, les dirigeants estiment que l'intelligence artificielle aidera prochainement à faire un tri plus efficace et rapide du contenu.


6. La rumeur selon laquelle Facebook écoute les conversations en temps réel est maintenant un dossier public

Ça fait quand même quelque temps que les gens se questionnent à savoir si oui ou non, Facebook écoute les conversations de ses utilisateurs à l'aide du microphone présent sur leur téléphone. Alors que le sénateur Gary Peters a posé directement la question à Mark, il en a fait du même coup un dossier public. Mark a répondu que non, mais le sénateur qui affirme avoir des amis victimes de cette théorie et semblait plutôt perplexe.


Pour vérifier si tes informations personnelles ont été utilisées, c'est ici.

Source : Radio-Canada, The Verge

Partager sur Facebook