Cette année, le Québec vit une de ses plus grandes augmentations de pénurie de main-d'oeuvre avec une hausse de 43% par rapport à 2016 en 2017. C'est une mauvaise nouvelle pour notre économie, mais une bonne nouvelle pour les gens qui se cherchent de la job. Plusieurs secteurs sont touchés et le gouvernement ainsi que les entrepreneurs font tout pour attirer de la nouvelle main-d'oeuvre. À un point tel que les procédures d'immigration vont changer pour accélérer le processus. 

Si tu te cherches de la job au Québec, ça peut être pas mal intéressant de considérer ces domaines. La demande est assez forte et les entreprises sont prêtes à donner beaucoup de privilèges, mais il faut souvent déménager en région.

Les secteurs les plus touchés par la pénurie selon un rapport de Statistique Canada produit en 2017 sont: les ventes et services, les métiers du transport et de la machinerie et l'administration.

Via capture d'écran stat. canada

La région des Laurentides arrive en premier pour la plus haute croissance d'emplois au Québec. Montréal arrive 5e.

Via Emploi Québec

Plusieurs facteurs expliquent le problème. Déjà, la grande majorité des emplois en pénurie se trouve en région là où c'est plus dur d'attirer les jeunes. Qui plus est, une étude a démontré que beaucoup de jeunes sont allés travailler dans les autres provinces où les conditions sont souvent plus intéressantes. C'est plus de 90 000 emplois qui sont actuellement vacants au Québec et ce chiffre pourrait grandement augmenter avec le départ des baby-boomers.

La situation inquiète Québec au point ou le gouvernement a annoncé que la procédure pour immigrer va changer dès aujourd'hui. Autrefois, c'était la politique du premier arrivé premier servi. Dorénavant, le nouveau système priorisera les immigrants qui répondent aux besoins socioéconomiques des régions. La procédure sera aussi accélérée passant de 32 mois à moins d'un an.

Les cégeps dans certaines régions vont même augmenter leur nombre de places dans les programmes en demande. Les commissions scolaires dans quelques régions où la pénurie est marquée vont recevoir du financement pour attirer des étudiants dans les domaines en manque de personnel.

Source | Source2 | Source3 | Source4

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter