Les employeurs pourront interdire à leur personnel de consommer du cannabis même en congé - Narcity

Les employeurs pourront interdire à leur personnel de consommer du cannabis même en congé

Air Canada va interdire à plusieurs de leurs employés de consommer du cannabis même durant les congés.

La semaine dernière, on apprenait que plusieurs villes au Québec comptaient tout simplement bannir la consommation et l'intoxication au cannabis dans les lieux publics. Avec les propriétaires qui peuvent aussi choisir d'interdire la consommation de cannabis dans leur logement, c'est à se demander où il sera possible de fumer.

À lire aussi: Ces villes québécoises veulent interdire la consommation de cannabis dans tous les lieux publics

Une nouvelle restriction encore: les employeurs pourront interdire à leur personnel de consommer du cannabis, et ce, même en dehors des heures de travail. Ça s'en vient compliqué. 

Air Canada a déclaré que plusieurs de ses employés ne pourront tout simplement pas toucher au cannabis. L'alcool fait déjà l'objet de restriction par exemple; il est interdit pour un pilote de rentrer en fonction avant 8h suite à une consommation d'alcool. Là, pour le cannabis, ce sera tolérance zéro en tout temps.

Cette interdiction par Air Canada concerne les employés qui occupent des postes clés en matière de sécurité. Comme il y a peu de norme pour savoir quel type de consommation demeure adéquate et n'entrave pas les compétences de quelqu'un, la compagnie aérienne préfère, par souci de prudence, l'interdire totalement explique Radio-Canada.

Cet exemple démontre que les employeurs au Canada disposeront des pouvoirs nécessaires pour interdire à leurs employés la consommation de cannabis. En revanche, ce genre de mesure pourra être contestée si aucun risque pour la sécurité n’est en jeu. 

Par ailleurs, la Direction de la santé publique à Québec juge que les restrictions imposées aux citoyens quant à la consommation de cannabis nuisent plus à la santé publique au final. En effet, s'il est interdit de prendre du cannabis dans un lieu public les adeptes vont prioriser la prise de la marijuana à domicile entrainant une masse importante de fumée secondaire nocive dont les voisins seront forcément exposés comme c'est rapporté dans le Journal de Montréal.

On peut donc s'attendre à ce que d'autres secteurs souhaitent limiter l'usage du cannabis par leurs employés. Il leur faudra des raisons solides et des preuves tangibles que la consommation représente une entrave majeure à la sécurité. 

Partager sur Facebook