Il y plus d'un mois, les sanctions sur les téléphones au volant ont grandement été alourdies. On parle maintenant d'une amende entre 300$ et 600$ plus alors qu'avant ça coutait de 80$ à 100$. Un mois s'est écoulé depuis l'application des nouvelles sanctions et selon la SQ, la distraction au volant demeure toujours un gros problème.

À lire aussi: Toutes les lois que tu violes au quotidien sur les routes du Québec sans même le savoir

D'après un témoignage du capitaine Leduc de la SQ rapporté par TVA Nouvelles, la distraction au volant est devenue la deuxième plus grande cause de mortalité sur les routes, surpassant l'alcool.

Toujours selon le capitaine Leduc, les gens continuent d'utiliser leur téléphone sur les routes de manières récurrentes et ceux, malgré les publicités préventives de la SAAQ et les nouvelles amendes beaucoup plus sévères depuis un mois.

J'ai contacté la SQ pour connaître le nombre exact de constats d'infractions émis pour distraction au volant depuis la nouvelle loi et pour l'instant la mesure est trop jeune pour émettre des premiers chiffres.

Avant la nouvelle mesure, une infraction pour distraction au volant impliquait un ticket pouvant aller de 80$ à 100$ et l'ajout de 4 points d'inaptitudes. Aujourd'hui c'est une amende entre 300$ et 600$ et 5 points d'inaptitudes que recevra un conducteur fautif.

On se souvient que durant les vacances de la construction, la SQ avait planifié une surveillance aérienne sur les routes et des bus en hauteur exprès pour spotter l'utilisation des cellulaires au volant. Malgré tout, c'est pas moins de 13 morts que le Québec a connu durant cette période cette année, dont 5 à cause de la distraction au volant, selon ce que rapporte Le Devoir. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter