Marché noir du cannabis au Québec: la légalisation affecte les prix et profits - Narcity

Marché noir du cannabis au Québec: la légalisation affecte les prix et profits

Tous les changements dans le marché noir en raison de la légalisation éminente du cannabis au Canada.

La légalisation du cannabis arrive très bientôt au Canada et on se prépare à plusieurs changements. On pense notamment à l'ouverture des succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) et des nouveaux emplois créés dans le domaine. En revanche, on parle peu de ce qui arrive dans le marché noir. Plusieurs changements dans ce secteur sont aussi en cours et voici tout ce qui se passe.

À lire aussi: La première pub pour le cannabis au Québec est sortie et voici de quoi ça a l'air

Présentement au Canada, le marché noir produit en moyenne 3 millions de kilogrammes de cannabis d'une valeur de 22 milliards pour un profit de 8 milliards. D'après une étude rapportée par cannafacts, la légalisation devrait entrainer la baisse des prix et l'augmentation de la production illégale de marijuana.

En ce moment, le fonctionnement du marché clandestin du cannabis au Canada est très sophistiqué. On peut commander en ligne, visiter des magasins illégaux pour trouver toute sorte de cannabis et dans certains cas la vente est même interdite aux mineurs. L'industrie gouvernementale va donc devoir rendre sa marchandise la plus accessible possible pour prendre les parts du marché noir.

Selon une entrevue de Vice avec un acteur du marché clandestin du cannabis, les prix chutent drastiquement. La production devient de moins en moins rentable et les prix au gros sont en baisse depuis deux ans. Selon la source de Vice, cette perte de valeur serait due à la hausse de compétition sur le marché. 

En revanche, les prix au détail, eux, restent stables. Ça veut dire que les revendeurs qui achètent beaucoup de marchandise sont en ce moment favorisés puisque le prix du gros de la marijuana a fortement baissé. C'est donc pénalisant pour les fournisseurs, mais avantageux pour les vendeurs.

Toujours selon la source de Vice, le prix du pot de qualité reste stable. Ce qui baisse, c'est le cannabis de plus mauvaise qualité.

D'après le Journal de Montréal en se fiant aux conséquences de la légalisation du cannabis au Colorado, le marché noir pourrait prendre 10 ans pour que 90% du marché soit légal. SQDC ne pourra pas répondre à tous les besoins des consommateurs et le marché noir trouvera toujours de la clientèle. 

Par exemple, on sait que les produits dérivés du pot sont très populaires. Or, pour l'instant la SQDC n'en a pas prévu et demeure stricte quant aux dérivés du cannabis. Selon des experts cités dans Le Droit, pour éviter que les consommateurs se tournent vers le marché noir, le gouvernement doit se montrer plus flexible sur les règles entourant le cannabis.

D'après les propos rapportés par Radio-Canada d'un représentant en sécurité d'Hydro-Québec, la légalisation ne va pas tout d'un coup arrêter le marché noir. Les producteurs illégaux volent actuellement de l'électricité d'Hydro-Québec en traffiquant les compteurs et, l'an dernier, l'examen des données de compteurs a permis de débusquer pas moins de 37 serres illégales au Québec. 

Par conséquent, Hydro-Québec juge qu'elle a un rôle à jouer dans la lutte contre le marché clandestin. Le fournisseur d'électricité souhaite améliorer ses techniques de dépistage et donner la vie dure aux producteurs illégaux.

 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

Recommended for you

Kayan Naghshi