La fumée secondaire du cannabis est tout aussi dangereuse que celle de la cigarette. Lors de la légalisation, le gouvernement avait assuré que les propriétaires pourraient interdire sa consommation à l'intérieur et à l'extérieur du logement. Cependant, cette mesure va prendre beaucoup plus de temps à être appliquée.

À lire aussi: Les Québecois s'inquiètent des effets de la fumée secondaire du cannabis

La fumée secondaire du cannabis est une source d'inquiétude pour les Québécois. Elle a des conséquences néfastes notamment sur les enfants et sur notre système respiratoire, tout en nous exposant aux effets classiques de la marijuana.

Si tu vis dans un bloc et que ton voisin s'allume un joint dans son salon, tu vas être exposé à la fumée secondaire puisqu'elle peut se propager à travers les murs. C'était ça les petites odeurs de pot à 7h le soir.

Le gouvernement du Québec permet aux propriétaires d'interdire la consommation de cannabis dans leurs logements. Cependant, à moins que le bail vienne d'être conclu, la clause d'interdiction sur le bail déjà existant devra attendre 90 jours après la légalisation officielle le 17 octobre.

Ça veut dire que pour l'instant, il n'y a aucun recours possible contre les fumeurs de pot à la maison, si la propriétaire n'a pas soumis d'avis avant le renouvellement de celui-ci. Un moins d'un gros changement, tu vas devoir endurer les odeurs de pot en masse d'octobre à février prochain. 

Source
 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter