Justin Trudeau ne reconnait pas ses accusations d'inconduites sexuelles, mais s'excuse quand même - Narcity

Justin Trudeau ne reconnait pas ses accusations d'inconduites sexuelles, mais s'excuse quand même

Trudeau refuse de reconnaitre que ses gestes déplacés sur la journaliste étaient une agression sexuelle.

Justin Trudeau met de l'avant ses valeurs féministes; on pense entre autres au projet d'atteindre l'équité salariale entre les deux sexes. Cette semaine, on apprenait que le premier ministre avait commis des gestes déplacés sur une journaliste lorsqu'il était professeur. Là où l'image du féministe se noircit, c'est qu'il ne reconnait pas avoir commis une faute, mais s'excuse quand même... Sérieux?

L'incident se serait passé bien avant la carrière politique de Justin Trudeau lorsqu'il était professeur de français et d'art dramatique. Lors d'une levée de fond en 2000 organisé par sa famille, l'actuel premier ministre aurait tripoté une journaliste de manière très déplacée. Selon ce qui est rapporté, après l'agression il a ajouté: « si j'avais su que vous étiez de la presse nationale je ne serais pas allé aussi loin ».

Pour un dirigeant qui dit n'avoir aucune tolérance pour le harcèlement sexuel, c'est vraiment pas fort. Puisqu'il fait du féminisme un cheval de bataille pour sa campagne, on peut comprendre qu'il soit très prudent sur l'événement. Toutefois, ne pas reconnaitre son geste comme déplacé, mais simplement s'excuser qu'il ait été perçu différemment par la victime, c'est de la banalisation pure et simple du non-consentement.

Source

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

Recommended for you

Kayan Naghshi