Un député conservateur cause un gros malaise partout au Canada et continue de s'enfoncer sur internet - Narcity

Un député conservateur cause un gros malaise partout au Canada et continue de s'enfoncer sur internet

Les avis sur le multiculturalisme de Maxime Bernier créent un gros malaise au Canada et le Parti conservateur s'en dissocie.

Avec les élections fédérales qui approchent, tous les partis essayent de se blaster pour se discréditer. Parfois, des politiciens font des erreurs et se discréditent eux-mêmes. Dans d'autres cas, ils ne reconnaissent même pas leur erreur et continuent de s'enfoncer encore plus au point où le parti tout entier préfère se dissocier des propos. C'est exactement ce qui arrive à Maxime Bernier du Parti conservateur et c'est super malaisant.

À lire aussi: Une candidate du PQ crée un gros malaise avec un slogan qui ne passe pas

On se souvient de sa pub à jingle qui avait fait beaucoup rire internet et lui avait valu plusieurs reprises tournées à la dérision.

Dimancher dernier, Maxime Bernier, député conservateur de la Beauce, a vivement critiqué sur Twitter (ci-bas) une vidéo où Justin Trudeau faisait l'éloge de la diversité au Canada.

Selon ce qui est rapporté par CBC News, Trudeau a répondu lors d'une entrevue que les propos de Maxime Bernier ne servent qu'à diviser le Canada. Que, bien que sa stratégie pour se faire élire puisse fonctionner mais que sur le long terme, ce n'est pas une façon de diriger un pays. Justin Trudeau a aussi ajouté que le Parti conservateur n'a pas changé depuis l'ère Harper.

Les tweets de Maxime Bernier ont causé un malaise tellement gros au Parti conservateur que, selon le Journal de Montréal, ses collègues ont préféré se dissocier de ses propos sur le multiculturalisme. Les conservateurs ont essayé de réparer les pots cassés en proclamant que la diversité était une richesse au Canada.

« L'homme qui nous ressemble » n'a pas voulu revenir sur ses commentaires racistes malgré le désaccord de son parti. Au contraire, Bernier s'est lâché au courant de la semaine allant même jusqu'à s'opposer au congé férié en mémoire au génocide culturel des Premières Nations dans les pensionnats.

Maxime Bernier refuse actuellement de commenter son histoire et de donner des entrevues aux médias sur cette affaire. Le chef du Parti conservateur, selon ce que rapporte La Presse, se dit incertain quant à l'avenir de Bernier au sein du parti.

Dans les dernières heures, le député conservateur de Beauce continuait de se lâcher lousse sur Twitter, s'enfonçant dans le gros malaise pancanadien.

 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

Recommended for you

Kayan Naghshi