Cette année, on a obtenu des résultats historiques aux élections. Un nouveau parti au pouvoir, la fin de l'opposition souverainiste vs fédéraliste, la descente du Parti québécois (PQ) et la montée de Québec solidaire (QS).

À lire aussi: La chute du PQ, les résultats de QS et la victoire de la CAQ font beaucoup réagir le Québec

Le PQ était devenu le dernier parti en Assemblée nationale. Cependant, aujourd'hui c'est officiel, une erreur au scrutin permet au Parti québécois de remonter avec un nouveau siège et d'être à égalité avec QS.

Vendredi le 5 octobre, le PQ avait déposé une demande pour un recomptage soit fait dans la circonscription de Gaspé. La candidate péquiste de Gaspé, Méganne Perry-Mélançon, avait un doute sur l'une des boîtes du scrutin, pour cette raison, un recomptage des votes a été autorisé comme on l'apprenait dans le Journal de Montréal.

La nouvelle députée a eu raison de douter puisqu'il y avait bel et bien une erreur. Le 1er octobre dernier, c'était le candidat au Parti libéral Alexandre Boulay qui l'emportait avec 132 voix de plus que sa rivale. Le recomptage a révélé qu'en fait, Méganne Perry-Mélançon était en avance sur le candidat libéral de 41 votes d'après les chiffres du Huffington Post. 

Le comté de Gaspé était détenu par le Parti québécois depuis l'élection de 2012. Gaspé demeurera bleu foncé pour un nouveau mandat de 4 ans.

Les Libéraux perdent un nouveau siège à l'Assemblée nationale et passe de 30 députés à 29. Le PQ devient donc la seconde opposition officielle malgré son nombre égal à QS, à cause d'un plus grand nombre de votes lors de l'élection générale. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter