Hier, toute la ville de Toronto et ses environs était en état d'urgence. Les forces de l'ordre craignaient qu'une van piégée attaque la population. Tout le monde s'inquiétait beaucoup et les rues de Toronto étaient remplies d'escouades policières et de troupes antiterroristes. Une grosse panique qui s'est finalement terminée sans aucune attaque. Ce genre d'opération d'état d'urgence pourrait se reproduire beaucoup plus souvent maintenant.

À lire aussi: Voici tout ce qu'il y a à savoir sur l’état d’urgence à Toronto aujourd’hui

À 23h hier soir, la police de Toronto a communiqué à la population que la potentielle menace était écartée et que la ville pouvait retourner au calme.

Bien que le risque d'attentat terroriste demeure très bas au Canada, les forces de l'ordre prennent au sérieux chaque menace. Surtout depuis l'attaque à la van piégée par un des membres du groupe sexiste Incels en avril dernier. 

Pour éviter un drame, la police utilise le même stratagème qu'emploient les forces de l'ordre de New York: la dissuasion. Même si la menace est incertaine, en déployant beaucoup d'escouades et mettant la ville en état d'urgence, le message est clair: « on est prêts et on va agir rapidement ». 

Par conséquent, des opérations semblables à celle de Toronto hier pourraient se reproduire plus souvent. La dissuasion est à prioriser puisqu'elle permet de décourager les terroristes.  

Source

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter