Si vous aviez l’intention de vous rendre au Sri Lanka, ce n’est pas une bonne idée d'y aller en ce moment. Quelques 290 personnes y ont perdu la vie dimanche et 500 autres ont été blessées alors qu’une série d’attentats suicides ont été commis dans des hôtels et dans des églises pendant la célébration de la messe de Pâques dans cette île d'Asie du Sud.

L’état d’urgence a été décrété lundi. L’armée et la police ont maintenant des pouvoirs élargis, notamment en termes d’interrogations. Les différents réseaux sociaux ont également été bloqués dans le pays, alors que des soldats armés sont déployés devant les principaux hôtels. Plusieurs explosions quasi simultanées ont eu lieu dans plusieurs villes du pays, notamment à Colombo, la capitale, où trois hôtels et une église ont été ciblés.

 

« La situation demeure instable. D'autres attaques pourraient se produire à travers le pays. [...] Il existe un risque extrême sur le plan de votre sécurité personnelle. Vous ne devriez pas voyager dans ce pays, ce territoire ou cette région. Si vous vous y trouvez déjà, vous devriez envisager de partir si vous pouvez le faire sans danger », peut on lire sur le site du gouvernement Canadien.

Le gouvernement sri-lankais a incriminé lundi un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), selon La Presse.Mais ce mouvement n’aurait pas agi seul. D’ailleurs, 24 suspects ont été arrêtés alors qu’un réseau international serait impliqué, rapporte Radio-Canada.

Ces attentats sont décriés par tous.

« Les lieux de culte sont sacrés. La liberté de religion, c'est le droit de chacun. Dans la foulée de ces attentats, nous allons nous rassembler. Nous prendrons soin les uns des autres et veillerons à ce que chacun puisse pratiquer sa religion librement et en toute sécurité », a mentionné le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, dans une déclaration officielle.

Les chrétiens représentent environ 7% de la population du Sri Lanka, pays majoritairement bouddhiste et très prisé pour ses plages magnifiques.

Le drapeau de la République démocratique socialiste du Sri Lanka sur la tour 3 et le drapeau du Québec sur la tour principale de l’hôtel du Parlement ont été mis en berne.

Pour avoir plus de renseignements sur les endroits à éviter au Sri Lanka, tu peux consulter le site du gouvernement du Canada, ici.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter