L'épidémie de coronavirus continue de prendre de l'ampleur à travers le monde et les autorités de santé publique cherchent par tous les moyens à ralentir sa propagation. Si les cas recensés au Canada sont encore peu nombreux, le gouvernement déconseille aux citoyens de voyager vers certaines destinations.

Le Canada a émis des avertissements pour sept pays pour lesquels les voyageurs devraient prendre des mesures supplémentaires afin de réduire leurs chances de contracter le virus. Le niveau de risque est différent pour chaque pays, et le gouvernement recommande donc de vérifier l'avis émis spécifiquement pour chacun. Puisque la situation évolue constamment, il est conseillé de consulter ces avis fréquemment pour tout changement.

Voici les sept destinations où les voyageurs devront redoubler de prudence face au COVID-19.

Chine

Épicentre de l'épidémie, la Chine recense plus de 2 900 morts depuis le début janvier. L'accès à des soins rapides et appropriés peut être limité pour les voyageurs étrangers. Le gouvernement recommande d'éviter tout voyage non essentiel au pays.

Pour la province de Hubei, où le coronavirus est d'abord apparu, le Canada déconseille tout voyage. 

Corée du Sud

Deuxième pays le plus touché, la Corée du Sud a enregistré un bilan de plus de 4 000 contaminations et 22 morts. Le Canada recommande à ceux qui veulent y séjourner de prendre des précautions spéciales, comme d'éviter les grandes foules et les endroits bondés et d'éviter tout contact avec des personnes malades.

Le gouvernement déconseille également tout voyage non essentiel dans les régions de Daegu et Cheongdo, où le risque de contamination est particulièrement élevé.

Hong Kong

La maladie n'y a pas encore fait beaucoup de victimes, le Canada conseille tout de même aux voyageurs de prendre les précautions sanitaires habituelles s'ils comptent s'y rendre. On recommande donc de laver régulièremnt ses mains et d'éviter les foules.

Iran

Depuis la détection des premiers cas sur son territoire le 19 février dernier, l'Iran s'est rapidement hissé dans les rangs des pays les plus touchés par l'épidémie, avec 66 morts et 1 501 personnes contaminées. Le Canada déconseille tout voyage non essentiel dans ce pays, l'accès aux soins de santé pouvant y être limité.

Avec le nouvel an iranien qui approche, célébré le 20 mars, le gouvernement rappelle que passer du temps dans de grandes foules ou des zones surpeuplées augmentent les risques de maladie.

Italie du Nord

Premier foyer d'infection en Europe, le nord de l'Italie est durement affecté par le coronavirus, avec plus de 1 700 cas et 34 morts. Les autorités locales ont imposé des mesures strictes pour contenir le virus, et certaines villes sont mises sous quarantaine.

Les autorités conseillent donc d'éviter tout voyage non essentiel dans ce secteur, qui comprend les régions de la vallée d'Aoste, du Piémont, de la Ligurie, de la Lombardie, de l'Émilie-Romagne, de la Vénétie, du Frioul-Vénétie Julienne et du Trentin-Haut-Adige/Sudtiro.

Japon

L'épidémie de COVID-19 au Japon n'a pas encore atteint les niveaux vus dans d'autres pays, mais le gouvernement recommande tout de même aux voyageurs de prendre certaines précautions spéciales.

L'île de Hokkaido est particulièrement touchée par l'épidémie. Il est donc conseillé aux voyageurs d'être plus prudents s'ils se rendent dans cette région, et d'envisager de reporter leur voyage s'ils sont plus vulnérables à la maladie.

Singapour

La situation à Singapour n'est pas suffisament inquiétante à l'heure qu'il est pour que le Canada y déconseille les voyages, mais le gouvernement recommande tout de même aux voyageurs de prendre les précautions habituelles contre les maladies respiratoires.

Pour voir tous les avertissements de voyage du gouvernement canadien, c'est ici.

VIDÉO POPULAIRE 45 questions avec Valérie Plante (VIDÉO)

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter