La crise sanitaire de COVID-19 a frappé plus fort que prévu dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du Québec. Voilà que la province a officiellement demandé l'aide d'Ottawa pour venir en aide aux travailleurs de la santé. C'est ce qu'a annoncé Justin Trudeau, ce jeudi, lors de son point de presse quotidien. 

Québec est toujours à la recherche de 2 000 travailleurs de la santé pour combler les manques de personnel dans les CHSLD. Voilà que le premier ministre Justin Trudeau a confirmé que le gouvernement Legault a officiellement demandé au fédéral de « prêter main-forte aux travailleurs de la santé ».

Le gouvernement Legault a contacté hier soir le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair. M. Trudeau a précisé que son équipe finalise à présent le plan d'assistance avec Québec. 

« Nous aurons plus de nouvelles à vous partager bientôt. Mais je peux vous dire que nous allons leur donner toute l’aide possible, en regardant la Croix-Rouge canadienne, les Forces armées canadiennes et les bénévoles spécialisés qui se sont inscrits auprès de Santé Canada », a-t-il affirmé. 

Le premier ministre Legault a une fois de plus demandé l’aide des médecins spécialistes et généralistes pour donner un coup de main, ce mercredi, en conférence de presse. 

Le premier ministre Trudeau avoue que le tout prendra des conversations avec Québec pour trouver une solution à cette « demande qui n’est pas habituelle ».

« Les Forces armées n’ont pas tant de médecins, on regarde comment on va pouvoir aider à ce niveau-là », dit-il. 

Il s’agit de la troisième demande de la sorte auprès du gouvernement fédéral. Québec a envoyé deux demandes pour de l’aide militaire des Rangers en région, la première étant pour le Nunavik et le Nord-du-Québec et la seconde pour la Basse-Côte-Nord.

Lors de la période de questions, un journaliste a demandé à Justin Trudeau combien de médecins et d’infirmières des Forces armées pourraient être envoyés au Québec.

« C’est une demande de type qu’on n’a pas reçue avant, donc on est en train de développer des scénarios. […] On reconnaît que c’est une situation sérieuse pour que Québec demande l’aide du fédéral comme ça », dit-il.

Justin Trudeau a tenu à rappeler que l’économie canadienne n’allait pas rouvrir avant « plusieurs semaines ». 

« Ce serait désastreux de rouvrir trop vite ou trop tôt et d’avoir une autre vague tout aussi dévastatrice que celle-ci, où on devrait revenir au confinement très strict », avoue M. Trudeau. 

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter