La crise sanitaire qui sévit au pays en raison de la COVID-19 a lourdement chamboulé la routine des Canadiens. Du jour au lendemain, un confinement, l'école à la maison et le télétravail se sont imposés pour contrer la propagation du nouveau coronavirus. Lors de sa mise à jour quotidienne, le premier ministre Justin Trudeau a avoué que le retour à la normale n'aurait pas lieu avant un an minimum.

C'est sous la neige printanière et après un hommage aux vétérans de la bataille de la crête de Vimy que le premier ministre Trudeau s'est adressé aux journalistes, devant sa résidence de Rideau Cottage, à Ottawa. 

Selon M. Trudeau, le Canada connaîtra « certainement » d’autres vagues d’infection moins importantes pendant un certain nombre de mois.

« On pourrait atteindre le sommet de la courbe à la fin du printemps et la première vague pourrait se terminer pendant l’été », a-t-il affirmé d'emblée, vers la 25e minute de la conférence.

En référence aux scénarios annoncés plus tôt ce jeudi par l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Therasa Tam, le premier ministre a martelé que la population va probablement connaître d’autres vagues d’infection moins importantes pendant encore quelques mois.

« C’est et ce sera notre nouvelle réalité jusqu’à ce qu’on trouve un vaccin », a avoué Justin Trudeau.

Le chef d'État a tenu à préciser que la population devra être disciplinée pendant les prochains mois.

« On va devoir continuer à rester chez nous et continuer à nous laver les mains. C’est comme ça qu’on va éviter des milliers de décès et qu’on va réduire le nombre de cas. »

Plus tôt ce jeudi, la santé publique canadienne a dévoilé aux Canadiens et Canadiennes ses scénarios pour la pandémie.

La maladie pourrait faire entre 11 000 et 22 000 morts et atteindre jusqu’à 1 879 000 cas au pays d’ici la fin de la pandémie.

Avec un possible prolongement du confinement, est-ce que l'aide financière mise en place par le gouvernement pour venir en aide aux Canadiens durement touchés économiquement par la crise sanitaire suivra de même?

Justin Trudeau n'exclut pas de prolonger les programmes d’aide financière, comme la Prestation canadienne d’urgence, dont la durée initiale était de quatre mois.

« Nous serons là pour aider les Canadiens aussi longtemps que ça pourra prendre », lance M. Trudeau.

Rappelons que plus de 4,5 millions de Canadiens ont déjà demandé la Prestation canadienne d'urgence de 2 000 $.

VIDÉO POPULAIRE François Legault tousse dans sa main pendant sa conférence de presse et le regrette vite

 
Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter