Après le Face-à-Face 2019 à TVA de la semaine dernière, ce jeudi soir, 10 octobre, a lieu le dernier débat des chefs en français de la campagne électorales fédérales 2019. Pour l'occasion les 6 chefs de partis, soit Jagmeet Singh, Élisabeth May, Maxime Bernier, Justin Trudeau et Andrew Scheer sont réunis au Musée canadien de l’histoire de Gatineau. 

Alors que la formule de ce débat est un peu différente que le dernier qu'on a vu, les chefs doivent maintenant répondre aux questions des journalistes, mais aussi à celles du public. 

La soirée a commencé avec un sujet chaud, alors qu'une citoyenne de Trois-Rivières a posé une question sur l'environnement et sur la crise climatique. 

Chaque chef a répondu (ou pas) à la question et par la suite, ils ont pu débattre entre eux. La conversation a rapidement dévié vers les oléoducs et les pipelines, mais une phrase a retenu l'attention des téléspectateurs et sur les réseaux sociaux.

Alors que Maxime Bernier, le chef du Parti populaire du Canada, avait le droit de parole, il a commencé une phrase en disant: « On va imposer... », mais il n'a pas eu le temps de finir. 

Andrew Scheer l'a interrompu en y allant d'une pique assez directe: « Tu imposeras jamais rien, tu ne vas même pas gagner en Beauce!» 

Ouch...

Cette réplique en a fait réagir plusieurs sur les réseaux sociaux et les internautes Québécois semblent l'avoir trouvée assez divertissante. 

« Andrew Scheer a été sauvage contre Bernier! Maxime, tu ne vas même pas gagner en Beauce.» (traduction libre), a écrit ce téléspectateur. 

Une chose est sûre, cette phrase a été assez marquante et on parie que ce ne sera pas la seule de ce débat. 

Les couteaux volent bas entre les chefs de partis. 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications