Le premier ministre Justin Trudeau a livré son point de presse quotidien sous la pluie ce matin à Ottawa. Il y a livré la mise à jour par rapport à la situation entourant la COVID-19 au pays et a dévoilé que deux avions en provenance de la Chine, qui devaient ramener de l'équipement médical au Canada, sont arrivés vides au pays.

Selon les dires du PM, un des avions aurait dû acheminer une cargaison pour le Canada et l'autre, pour une province spécifique, qu'il n'a pas voulu identifier.

Cependant, les mesures entourant le transport aérien et la circulation dans les aéroports en Chine seraient très strictes, si bien qu'un appareil ne peut y rester indéfiniment.

« Il y a des limites extrêmement restreintes sur le temps qu'un avion peut rester sur le territoire chinois et il y a eu un délai énorme en terme de transport de marchandises vers l'aéroport », a indiqué Trudeau

Les avions canadiens ont donc dû repartir sans accomplir leur mandat.

« Malheureusement, des avions ont dû décoller dans cette situation sans avoir reçu leur livraison de cargaisons », a continué le premier ministre.

Il s'est toutefois fait rassurant par rapport à la disponibilité du matériel médical au pays.

Il a indiqué, entre autres, que le Canada a reçu des quantités importantes d'équipement dans les derniers temps et que lui et son équipe continuent « de travailler sans relâche pour acheminer l'équipement nécessaire ».

D'ailleurs, concernant les masques de protection médicale, l'entreprise 3M a dévoilé qu'elle intentait une poursuite visant à contrer les prix excessifs enregistrés au pays. 

Rappelons qu'une embrouille entre l'entreprise et le président Donald Trump avait provoqué de grands doutes dans l'industrie médicale.

Une entente avait par la suite été conclue et 3M peut depuis ce temps continuer d'exporter ses masques N95 au Canada.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications