Si tu as fait ton scrolling matinal quotidien sur Instagram, tu as sûrement remarqué qu'une publication assez inquiétante est devenue virale. En effet, de nombreux utilisateurs et même des célébrités ont partagé depuis hier un message concernant un changement de la politique de confidentialité sur Instagram qui allait prendre effet dès demain. Cependant, ce meme, qui date en fait de 2012, en a floué plusieurs alors qu'il est totalement faux. 

En effet, le message qui a fait surface sur Internet est très semblable à un autre canular qui avait grandement circulé il y a 7 ans environ à propos de Facebook. On y mentionne que le changement de la politique de confidentialité sur le média allait prendre effet et que les utilisateurs devaient partager cette publication afin d'« interdire» Instagram d'utiliser leurs photos publiquement et devant les tribunaux pour témoigner contre eux. 

Voici la publication en question qui est devenue virale: 

Le message stipule que pour être « protéger », les utilisateurs doivent absolument copier-coller la publication sur leur compte, sinon...malheur à vous! On croirait lire une chaîne de lettre que ta grand-mère t'envoie! 

Après que le tout ait circulé massivement sur le média, Stephanie Otway, responsable des communications d'Instagram, a affirmé à WWD qu'il n'y avait rien de vrai dans cette publication: « There's no truth to this post. »

Cependant, le plus drôle dans tout ça, c'est que de nombreuses célébrités sont tombées dans le panneau et ont partagé cette fake news à leurs milliers d'abonnés et ça c'est rendu au Québec.

Julia Roberts, Usher, Pink, Wacka Flocka David Desrosiers de Simple Plan et plusieurs autres ont publié le message sur leur compte et les réactions sur Twitter sont hilarantes.

Mention spéciale aux fils de l'acteur Rob Lowe qui sont visiblement découragés de leur père:

Bref, si tu vois passer ce message sur Instagram, tu as le droit de briser la chaîne, il ne va rien t'arriver. 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter