L’économie canadienne roule au ralenti depuis que la COVID-19 s’est propagée sur le territoire comme une trainée de poudre. Certains commerces ont dû mettre à pied leurs employés, difficultés financières obligent. Voilà que la Subvention salariale d’urgence (SSUC) aux entreprises lancée en mars dernier sera prolongée au-delà du mois de juin.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce ce vendredi lors de son point de presse quotidien devant sa résidence de Rideau Cottage, à Ottawa.

Justin Trudeau a d’ailleurs précisé que la subvention salariale sera prolongée au-delà du 6 juin. Les employeurs admissibles ont reçu leur premier chèque d’aide cette semaine, après près d’un mois d’attente.

« La subvention va être étendue au-delà de juin. [Les employeurs] peuvent savoir que la subvention va être en place pendant un bon moment encore, lance-t-il. Ils devraient commencer à réembaucher leurs travailleurs », a-t-il ajouté.

 

D’autres détails seront dévoilés la semaine prochaine, « mais les entreprises touchées par la COVID-19 doivent savoir ceci : la subvention salariale va être là pour vous », a affirmé le premier ministre.

M. Trudeau a tenu à dire que son gouvernement « a pris des mesures sans précédent », en créant cette subvention. Deux millions de Canadiens ont bénéficié de l’aide, jusqu’à présent.

« Si vous avez dû faire des mises à pied, essayez de réengager vos employés, demande-t-il. Les Canadiens veulent travailler, donc on va les aider à retourner au travail. »

Les astres semblent être alignés; cette annonce arrive au même moment que les gouvernements fédéral et provincial ont dévoilé les taux de chômage.

En avril seulement, le taux de chômage au Québec a bondi à 17 %, comparativement à 8,1 % en mars.

Il s’agit du taux le plus élevé depuis 1976 dans la province. Au Canada, le taux de chômage a grimpé à 13 %.

Rappelons que la SSUC permet aux entreprises qui ont eu de lourdes pertes financières depuis le début de la crise sanitaire de COVID-19 de toucher une subvention de 75 % des salaires pour leurs employés, jusqu’à 847 $ par travailleurs.

L’employeur doit s’engager à offrir le 25 % manquant. La subvention est d’ailleurs rétroactive au 15 mars et couvre une période de 12 semaines.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter