Au Canada, on est vraiment bon dans plusieurs choses. On est respectueux, on est heureux et on fait de l'excellente poutine. Par contre, on ne se qualifie pas que pour cela puisqu'une récente étude de The Global Survey en 2019 a été menée par le Dr. Adam Winstock sur la consommation de drogue et les résultats sont assez surprenants. 

Pour réaliser cette étude qui touche plus de 36 pays, Dr. Adam Winstock et son équipe ont dû sonder 130 000 personnes, bien évidemment répartis à travers ceux-ci, ce qui est tout un boulot.

Dans cette étude, on apprend que près de la moitié des répondants de tous les pays ont admis avoir consommé de la cocaïne dans leur vie, mais au Canada c'est plutôt le double de ces chiffres. Selon le National Post, pour acquérir ces résultats, 1,960 Canadiens ont été sondés sur le nombre de fois qu'elles ont consommé de la cocaïne dans les 12 derniers mois et le résultat est d'environ 10. C'est donc un nombre supérieur à la moyenne qui est plutôt de 6 jours dans la dernière année dans les autres pays. On peut donc en déduire que le Canadien moyen consommerait de la cocaïne près d'une fois par mois, bien que ceux-ci consommeraient la quantité moyenne soit un demi-gramme !

Pour les autres pays, seule l'Écosse a donné un résultat supérieur à 10 jours par année, avec un total de 12 jours. Pour les autres qui ont une consommation assez élevée, on peut voir que le Brésil, le Portugal, l'Italie, le Danemark et l'Angleterre se trouvent côte à côte avec nous. 

Malgré notre consommation plutôt élevée par rapport au reste du monde, les Canadiens sont également ceux, à l'exception de l'Italie, qui désirent le plus réduire leur consommation de drogues.

On peut évidemment se demander les raisons de ces résultats. D'abord, bien que la cocaïne soit la drogue la plus chère du monde, il faut savoir que le prix de la cocaïne au Canada est beaucoup plus bas qu'ailleurs. En moyenne, il se se situerait à 120$ dans le reste du monde et seulement 85$ ici!

En plus de ce prix qui peut rendre l'arrêt de la consommation plus difficile, il y a également la question du facteur risque. Au Canada, les gens font plus confiance à leur dealer, puisque près de 70% d'entre eux affirment qu'ils ne craignent aucunement que leur fournisseur soit violent ou abusif à leur égard.

Finalement, il est préoccupant de constater que le Canada ne se situe pas que deuxième par rapport à la consommation de cocaïne, mais également par rapport au NPS. Le mot NPS est le diminutif pour nouvelle drogue de synthèse et 12% des sondés auraient avoué en avoir déjà consommé, bien que cette drogue ait des effets très dangereux. C'est un résultat assez inquiétant puisque cette drogue a un effet psychadélique et peut entraîner la mort.

Article original: Narcity Canada - Allysha Howse

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications