En temps normal, l'Italie accueille de nombreux touristes, tous venus admirer les trésors qu'elle réserve, du Colisée de Rome aux canaux de Venise, en passant par la Tour de Pise. Depuis quelques semaines toutefois, l'épidémie de COVID-19 qui touchait le nord du pays a refroidi de multiples voyageurs, et les rues italiennes sont désertées. Alors que la maladie s'est propagée à l'échelle du pays, le Canada recommande désormais d'éviter de voyager en Italie.

Le gouvernement canadien a annoncé lundi 9 mars qu'il rehaussait le niveau de risque attribué au pays. Il déconseille maintenant aux voyageurs tout voyage non essentiel en Italie.

Cette décision survient alors que le gouvernement italien a imposé lundi soir à l'ensemble de son territoire des mesures restrictives draconiennes afin d'endiguer l'épidémie. Le pays européen est le deuxième plus touché après la Chine, avec 463 morts et plus de 9 000 personnes infectées, selon TVA Nouvelles.

Les autorités contrôlent les entrées et sorties du pays. D'après l'Association internationale du transport aérien, les touristes sont interdits d'entrée à plusieurs aéroports du pays, dont celui de Milan et de Venise.

Les mesures strictes du gouvernement italien sont en place jusqu'au 3 avril. Dans son avis de voyage, le Canada indique par ailleurs que les déplacements intérieurs sont fortement contrôlés et sont acceptés uniquement pour des raisons de travail ou de santé. Les écoles sont aussi fermées.

Des contrôles sanitaires sont également effectués régulièrement dans les transports et le long des grands axes routiers.

En ce moment, il est d'ailleurs difficile de profiter du pays puisque les musées et les sites culturels sont fermés et les grands rassemblements, suspendus. Même les bars et les restaurants se sont vus imposés des mesures spéciales, dont la réduction des heures d'ouvertures.

Si tu prévoyais faire un voyage en Italie dans les prochaines semaines mais que tu as changé d'avis face à la situation, plusieurs compagnies aériennes, dont Air Canada et Air Transat, ont retiré les frais de modification ou d'annulation de voyage en raison de l'épidémie de COVID-19.

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter