Mercredi soir, 2 octobre, avait lieu le premier débat des chefs francophone de la campagne électorale fédérale 2019. Les 4 chefs de parti, soit Yves-François Blanchet du Bloc Québécois, Andrew Scheer du Parti conservateur, Justin Trudeau du Parti libéral ainsi que Jagmeet Singh du NPD étaient réunis afin de débattre sur les différents enjeux de la campagne en français. D'ailleurs, ce n'est pas la langue maternelle du chef conservateur et néodémocrate. Les Québécois sont d'ailleurs impressionnés par le français de Jagmeet Singh en comparaison avec celui d'Andrew Scheer. 

Alors que le Face-à-Face, diffusé sur les ondes de TVA, a commencé en force avec la question de l'avortement et la question de la loi 21, sur les réseaux sociaux, c'est une tout autre histoire qui a retenu l'attention, soit le niveau de français des chefs. 

Tandis qu'Yves-François Blanchet et Justin Trudeau sont plus fluides en français, la grande surprise du moment, c'est Jagmeet Singh qui s'exprime dans la langue de Molière avec beaucoup d'aisance. 

« Mention à monsieur Singh pour son français! #faceafaceTVA. Toujours bien habillé et le visage ensoleillé », a inscrit cet internaute. 

Plusieurs autres mentions spéciales sur le français de Singh ont été faites, et certaines d'entre elles l'ont même comparé à celui d'Andrew Scheer qui, selon la Twittosphère, manque un peu d'éloquence dans sa deuxième langue. 

Certains sont même d'avis que ça fait « mal aux oreilles », tandis que d'autres voudraient qu'on lui impose des cours de français, si Scheer gagne les élections. 

Parmi ses commentaires, il y en a qui ont remarqué que Justin Trudeau profiterait justement de ce désavantage du chef conservateur : 

Une chose est sûre, peu importe le contenant, c'est le contenu qui est plus important. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications